serres hautes alpes

Le sentier des moines à Serres : ou comment se remettre au sport

Nous venons de passer une année particulière. Pas la peine de vous rappeler pourquoi. Alors forcément, je n’ai pas fait beaucoup de sport, encore moins que d’habitude. J’ai donc voulu profiter du retour des beaux jours pour recommencer les randonnées. Pour cette première de l’année, j’ai opté pour Le Sentier des Moines sur les hauts de Serres (ville dont je vous ai déjà parlé ici et ).

Point de départ

Balade familiale, qu’ils disaient; randonnée facile qu’ils disaient! Tu parles! J’ai bien cru que j’allais devoir appeler les pompiers pour venir me chercher! Bon, ma condition physique n’a certainement pas aidé, mais je tiens quand même à notifier que je ne suis pas sûre que cette balade soit appropriée à des enfants de moins de 10-12 ans.

Le départ se fait depuis la place de la fontaine à Serres. De là il faut monter sur la gauche, puis prendre les escaliers à droite pour rejoindre la Place de l’Auche. De là, il faut prendre le chemin sur la droite, et suivre le balisage. Dès le départ, ça grimpe. Avant de vous engager, vous devez savoir que le dénivelé positif total pour cette balade est de 432 mètres. Le temps estimé pour faire le tour est de 2h30. Si vous voulez des explications un peu plus claires pour la direction, procurez-vous le TopoGuide adéquat.

Alors on s’arme de patience, et on prie pour que les jambes ne flanchent pas en chemin. Mais plus on grimpe, plus la vue compense la peine ressentie.

serres hautes-alpes

La suite

Le premier arrêt est pour la chapelle Notre Dame de Bon Secours. Cette chapelle a été construite en 1730. La légende dit qu’elle aurait été construite en lieu et place de la chapelle de l’ancien château de la ville.

serres hautes-alpes

Un peu plus loin, en suivant le sentier, vous tomberez sur une grosse pierre gravée, c’est le Tombeau Juif. C’est le seul vestige d’un cimetière juif du Moyen-Âge, qui par ailleurs n’a jamais pu être retrouvé.

Si vous voulez plus d’informations sur ces deux monuments je vous invite à aller sur le blog de Sylvie, Hautes-Alpes Insolites.

Puis, on grimpe, on grimpe, on grimpe. Encore et toujours. Entre les pins, c’est agréable. Ici et là, une pause s’impose mais la panorama s’y prête, alors on profite pour reprendre son souffle en prenant des photos. Au loin, s’offre à nous le Buëch qui court vers Laragne et Sisteron. Au Nord, pour le moment, on ne voit rien.

serres hautes-alpes

serres hautes-alpes

serres hautes alpes

Le début de monté est en lacet. Puis une ligne droite s’annonce. Et encore des virages. On fini par longer les rochers du haut de la montagne, puis on suit la crête.

C’est là qu’il me parait délicat pour des petits enfants de crapahuter. Quelques passages sont délicats, à travers les rochers.

Une fois en haut, on a une vue dégagée sur le massif du Devoluy. Après plus d’une heure de grimpette, on arrive à un petit terre plein. Où la vue est dégagée sur 360 degrés. IL est bon de s’arrêter, respirer, profiter et pourquoi pas pique-niquer. Le soleil réchauffe ma peau, ça fait du bien de prendre l’air en ces temps de couvre-feu et de pandémie. Une autre dame est là, nous échangeons quelques mots après nous êtres suivies jusque-là.

serres hautes alpes

serres hautes -alpes

serres hautes-alpes

balade hautes-alpes

balade hautes-alpes

On commence alors à descendre. Malheureusement ma joie est de courte durée. Le sentier remonte sur un autre versant de la montagne. C’est là que j’ai faillis craquer. Mais le fait d’avoir quelqu’un devant moi m’a motivé à continuer.

Pour finir

Il m’aura fallut monter pendant près de deux heures, avec énormément de haltes pour enfin amorcer la vrai descente. Toujours en suivant les balises, on arrive à une sorte de plaine, qui offre le choix de continuer sur plusieurs sentiers.. Vous pensez bien que j’ai opté pour la descente, le retour au monde civilisé, à ma voiture…

devoluy

serres hautes-alpes

Le chemin du retour se fait tout d’abord par le sentier forestier. Puis, en suivant les balises, un sentier un peu plus étroit coupe les lacets à la descente.

On arrive enfin aux premières maison et à la route. Là on trouve une autre chapelle. La vue est toujours au rendez-vous.

Pour rejoindre la place, je repasse par le collège où j’ai passé 5 ans (ne posez pas de questions, ce n’était pas la meilleure partie de ma vie…). On longe l’école primaire juste en face pour redescendre par l’église jusqu’à la place.

Voilà, je suis enfin dans ma voiture et je me réjouie de l’avoir fait. Et d’être toujours en vie. Il faut vraiment que je me remette au sport.

Et vous, vous en êtes où avec le sport?

5 commentaires sur “Le sentier des moines à Serres : ou comment se remettre au sport

  1. Bonjour
    J’adore ta façon de décrire cette balade, le paysage, les suggestions de pauses et les rencontres. Tout paraît Vivant et me donne envie d’aller aussi découvrir ce bel endroit. Merci merci merci
    Niveau sport a part du yoga je suis pas au top alors je te donnerai mon ressenti après avoir fait cette balade aussi.
    Des courbatures ?? A bientôt
    Brigitte

    1. Oui, quelques courbatures, mais rien d’insurmontable. Un peu d’étirement après la balade m’aurait certainement évité ce désagrément.

  2. Bravo Martine pour cet exploit et merci pour le lien vers mon blog. Tes photos sont magnifiques ! Moi, je n’avais pas dépassé le tombeau juif, il faisait très chaud et je n’étais pas venue pour randonner
    Continue à nous offrir tes trip !
    Belle journée ensoleillée

    1. Merci Sylvie!
      J’avais gardé l’idée de la rando que j’avais faite au collège. Mais dans mes souvenirs ce n’était pas aussi dur (l’effet « vieillu » sans doute….)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.