église ancienne

Article#EnFranceAussi : le village mal-aimé d’Étoile-St Cyrice

Pour une fois je suis à l’heure pour publier l’article #EnFranceAussi de ce mois de septembre.

Le rendez-vous #EnFranceAussi

Le rendez-vous #EnFranceAussi est un rendez-vous mensuel instauré par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs. Chaque mois vous pouvez retrouver chez de multiples blogueurs des articles sur un thème particulier. Le but étant de faire découvrir les beautés de la France trop souvent oubliés et insoupçonnables.

Ce mois-ci, le thème est « ville mal aimé ». J’avoue que j’ai eu du mal à trouver car à mon sens, il n’y a pas de ville mal aimée dans les Hautes-Alpes (oui, j’ai envie de vous présenter mon département un peu plus souvent et oui, je suis chauvine à mort…). Heureusement, l’OT Sisteron-Buëch m’a gentiment aidé et proposé le village d’Étoile-St Cyrice. C’est parti.

Le village d’Étoile St Cyrice

Un peu d’histoire

L’Étoile St Cyrice est un tout petit village du sud des Hautes-Alpes, situé sur la route entre Orpierre et Verclause.

Il n’y a qu’une trentaine d’habitants dans le village selon le dernier recensement.

Le nom atypique de ce village est en fait issu de l’union de deux villages : Étoile-le-Château et Saint Cyrice. Autrefois distincts, ces villages ont été unifié en 1969. Si vous passez par ici, vous vous trouvez dans le parc naturel Régional des Barronies Provençales.

village hautes-alpes

On peut parler de village mal aimé du fait du faible nombre d’habitant. Pourtant le cadre est idyllique. Mais ce désamour est aussi inscrit dans son histoire, surtout celui de St Cyrice.

En effet, en 1936, il n’y a que 8 habitants dans le village de St Cyrice. Et à la veille de la seconde guerre mondiale, il n’y en a plus qu’un seul. C’est donc naturellement que Saint Cyrice fût utilisé par les maquisards comme cachette en décembre 1943. Un mois plus tard, le village est détruit par la Gestapo et la milice de Gap, et seules l’église et la mairie sont épargnées. Heureusement, prévenus à temps, les maquisards ont pu évacuer avant le carnage.

Mais voilà, les maison détruites, incendiées, la reconstruction ne verra jamais le jour. Le village sera abandonné, en 1956 il n’y aura plus qu’un seul habitant. Treize ans plus tard, il sera associé au village de L’étoile-le-Château.

Que voir à L’Étoile St Cyrice

Le « must » à voir ici est bien évidement l’église de St Cyrice. Seul vestige restant du village d’antan. Accessible en voiture via un sentier forestier en très bon état, ou bien à pied (comme je l’ai fait).

église ancienne

visiter hautes-alpes

L’église date du 11ème-12ème siècle. Les marques de tâcherons sur les pierres ici et là sur la façade sont les mêmes que ceux présents sur le prieuré de Saint André de Rosans à quelques dizaines de kilomètres de là, qui date de cette même période.

village hautes-alpes

En 1574, l’église est incendiée par les protestants de Montbrun. Elle perd alors la moitié de sa nef. Il faudra néanmoins attendre 2 siècles pour voir la fin des travaux de fermeture et consolidation, l’Église rechignant à payer les travaux, et la commune n’ayant que peu de moyens pour participer aux frais.

Il n’y a plus eu d’office à compter de 1882. L’église est alors laissée à l’abandon, et bien évidement, pillée de son mobilier. Au milieu du 19ème siècle, un bâtiment communal est construit en lieu et place de la partie de la nef détruite. Elle servira d’école, de logement pour l’instituteur et de mairie. Il est abandonné dans les années 30, et détruit à la fin du 20ème siècle car il tombait en ruine.

Photo prise à l’époque où le bâtiment communal était encore en état, collé à l’église.

Il ne reste donc plus qu’une petite église estropiée mais attachante. On peu apercevoir à l’intérieur des vestiges de peintures probablement datées de plusieurs siècles en arrière.

église hautes-alpes

église hautes-alpes

église hautes-alpes

église hautes-alpes

Côté de la nef consolidée après la destruction par les protestants

église hautes-alpes

Des archives de la mairie son affichées à l’intérieur, celles des grandes décisions concernant St Cyrice. En été, des bénévoles vous parlent passionnément de cet édifice durant les weekends (et on boit les paroles comme du petit lait).

Le village habité lui, possède également son église. On y trouve de jolies maisons en pierre également. Ça sent bon la lavande, des champs étant cultivés autour.

église hautes-alpes

village hautes-alpes

Mais ce n’est pas la seule chose à faire dans le coin. Il y a bien évidement des sentiers de randonnée, n’oublions pas que nous sommes au cœur du parc régional des Barronnies Provençales, ainsi que le village d’Orpierre et son spot d’escalade naturel qui n’est qu’à quelques kilomètres.

Bref, Étoile St Cyrice n’est qu’un petit point sur une route reliant les Hautes-Alpes et la Drôme, un village méconnu même par les haut-alpins, mais il mérite un arrêt.

12 commentaires sur “Article#EnFranceAussi : le village mal-aimé d’Étoile-St Cyrice

    1. Oui. Et le truc c’est quand, en redescendant, on se dit que les tas de pierres disséminés ici et là sont en fait les ruines des anciennes habitations.

  1. Et dire que je suis passée à Orpierre, (route de l’Ouvèze), à deux reprises en partant de vacances, dommage que je n’ai pas eu connaissance de ce village. Je note pour une prochaine fois. Très touchante cette petite église, avec de très belles fresques à l’intérieur.

    1. Oui, j’avoue j’ai un faible pour les histoires concernant la 2nd guerre mondiale. Mon arrière rand-père était maquisard, alors ça fait un peu écho…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.