que faire en lozère

La Lozère en hiver : je dis oui!

Il y a quelques mois, j’ai eu l’opportunité d’aller faire une virée en Lozère pour un éventuel travail. Même si le projet n’a pas pu aboutir, j’ai découvert un département que je ne connaissais pas, et vous savez quoi? C’était super chouette! On en parle? C’est parti.

La Lozère

La Lozère est un département situé au nord-est de l’Occitanie.

Il est le département le moins peuplé de France métropolitaine. Dit comme ça, c’est sûr que ça ne fait pas rêver. Pourtant, ce département vaut le déplacement. Quand j’ai eu une offre, j’ai demandé sur Tweeter si des gens avaient des articles ou des infos à partager. Je ne me souviens plus de tous les articles, il y en avait beaucoup, je me souviens surtout de cette vidéo qui en vante les mérites, mais ce que j’ai retenu de tous les retours que j’ai eu c’est que la Lozère est un département magnifique. Et je vous le confirme.

département français

Chanac

Pour ces quelques jours passés en Lozère, j’ai élu domicile dans le petit village de Chanac. Une charmante bourgade dans le sud du département. Un village tout en pierres, idéalement situé au milieu de trois parcs régionaux et un parc national : le parc régional des grands Causses, le parc régional de l’Aubrac, le parc régional des Monts d’Ardèche et le parc national des Cévennes.

Il n’est pas très grand, mais on y trouve supérette, pharmacie, station service boulangerie… Il est très agréable de se promenait dans ses ruelles, les maisons en pierre rivalisent de cachet.

A l’office du tourisme, vous pourrez trouver une carte avec un tour du village et les points à voir. En marchant, des panneaux explicatifs sont apposés pour raconter l’histoire des lieux.

L’église Saint Jean Baptiste, que je n’ai pu visiter, ou bien le lavoir, ou encore la place du village. Mais le clou du spectacle est la tour qui domine le village. Elle aurait été construite en 1194, au milieu d’un ensemble architectural. Elle a été plusieurs fois restaurée au cours des siècles, et a maintes fois changé de propriétaire. Aujourd’hui, elle est le seul vestige du château. De son jardin, on a vue sur tous les alentours.

village lozère

village français

lavoir lozère

lozère

tour lozère

Bourg-sur-Colagne

Bourg -sur-Colagne est le regroupement de deux anciennes communes : Chirac et Le-Monastier-Pin-Moriès. C’est une commune élue Petite ville de demain, non loin de Chanac.

Il n’y a pas grand chose à voir à Bourg-sur-Colagne, soyons honnête. Cependant, un petit arrêt peut être justifié ne serait-ce que pour manger au restaurant Le Petit Marché, un restaurant qui cuisine maison les produits de saison. J’ai goûté à leurs plats et c’était succulent et à un prix très correct.

village lozère

village lozère

Une balade dans les ruelles du village vous transporteront dans le temps, là aussi les maisons en pierre sont magnifiques. La commune fait tout pour dynamiser le bourg. Des commerces ré-ouvrent, des professionnels s’installent.

Marvejol

Je me suis arrêtée à Marvejol entre midi et deux. Autant dire que c’était légèrement désertique, les commerces étant pour beaucoup fermés pendant cette tranche horaire. Cependant, cette petite ville était bien jolie à arpenter.

ville lozère

ville lozère

Elle a conservé trois portes de l’époque médiévale. Faut avouer que rentrer dans la ville par ces portes, ça a de la gueule!

Je suis ensuite montée jusqu’à la collégiale Notre Dame de la Carce. Un très bel édifice datant du XIIIème siècle, classé aux monuments historiques.

lozère

Je ne suis pas resté assez longtemps pour en voir beaucoup plus, mais une chose est sûre, cette ville ne manque pas de charme.

Itinéraire Les Gorges du Tarn et le Causse de Sauveterre

Quand je suis passée à l’office de tourisme de Chanac, j’ai pris un petit fascicule qui présente 9 itinéraires pour « vivre une expérience unique », ou plus simplement, pour visiter les environs. Certains ont des arrêts en commun, mais surtout, ils sont très bien faits et donnent vraiment envie de tous les suivre. J’ai choisi de suivre celui qui passe par les Gorges du Tarn.

La Canourgue

L’itinéraire commence par le très joli village de La Canourgue. J’ai eu un vrai coup de cœur pour cette citée. Elle est surnommée « la petite Venise de Lozère » (petite pensée pour From Yukon et son article Tourisme : le nécessaire besoin de devenir soi-même). Les maisons à colombages, les maisons en pierre, les multiples canaux qui courent à travers la ville, la vie qui anime le cœur du bourg, tout donne envie de s’arrêter et de ne jamais repartir.

village de lozère

maison à colombage

ville lozère

canaux lozère

Le sabot de Malepeyre

En reprenant la route vers les gorges, on passe à côté du sabot de Malepeyre, ce rocher en forme de… je vous laisse deviner… sabot! On ne peut pas le louper, même lorsqu’on ne connait pas son nom.

lozère

Le hameau de la Piguière

Une fois sur le plateau de Sauveterre, le paysage se fait un peu plus désertique. Le petit hameau de la Piguière semble perdu au milieu de nulle part. Pourtant, il parait qu’il n’y a pas si longtemps il était rempli de commerces. Seule l’église survie, grâce à une association créée par les habitants.

Le point sublime

Alors là, on peut dire que ce point de vue porte bien son nom. Surplombant les Gorges du Tarn, un espace a été aménagé afin d’observer le paysage en contre bas, mais aussi les vautours qui volent régulièrement au dessus. Le bureau installé pour renseigner les touristes et vendre des produits locaux est fermé en hiver, mais rien ne vous empêche de vous y arrêter et de rester observer la nature.

Je vous laisse juger de la splendeur de la vue par vous-même.

que faire en lozère

que faire en lozère

que voir en lozère

vautours lozère

vautours lozère

Les gorges du Tarn

Faire les gorges du Tarn en hiver, c’est un peu bizarre. C’est peu fréquenté, donc on peut profiter du calme pour faire plein d’arrêt intempestifs où on veut et on peut profiter des paysages sans être importuné (sans parler de n’avoir personne sur les photos). Mais l’inconvénient, c’est qu’il n’y a quasiment rien d’ouvert. Cela n’empêche pas de profiter.

Le village des Vignes signe le début des gorges touristiques. Je n’ai pas de photos, petit regret du jour.

Il y a ensuite le visage du Christ. un rocher où l’on peut voir effectivement un visage (si j’en crois la photo sur mon guide). Mais comme je ne peux pas regarder les rochers et la route en même temps, je l’ai manqué.

La Malène

En plein cœur des gorges, ce village est connu pour être le point de départ de virées en canoë sur le Tarn. Tout de pierre bâti, il a tout le charme qu’un village avec un château peut avoir. Les ruines du château elles, se trouvent au dessus du village, mais ne sont pas accessibles au public. Un hôtel bar restaurant est ouvert à l’année, comme quelques autres commerces.

gorges du tarn

gorges du tarn

gorges du tarn

Saint-Chély-du-Tarn

Autre petit village des gorges, avec une aura de conte de fée. Le pont qui y mène ravive l’imagination de nos rêves d’enfants. Rien que pour la photo, il vaut le détour.

gorges du tarn

pont gorges du tarn

gorges du tarn

gorges du tarn

Sainte-Énimie

Dernière bourgade que j’ai traversée dans les gorges, ce village a été labellisé « plus beaux villages de France ». Il est vrai qu’on a l’impression d’avoir fait un voyage dans le temps quand on se promène dans ses ruelles. Bien évidement, il y aurait plus d’activité en pleine saison, mais le charme de la pierre lui, ne disparait jamais.

gorges du tarn

village gorges du tarn

gorges du tarn

Retour sur le Sauveterre, et il est enfin temps de retourner à la maison.

Mende

Mende, chef lieu de la Lozère, un peu plus de 12 000 habitants. A l’image du reste du département, son cœur de ville en pierre fait tout son charme.

A peine garée, je me retrouve en face de l’énorme cathédrale gothique Notre-Dame. Les travaux ont commencés en 1368 sur ordre du Pape Urbain V et la cathédrale est consacrée en 1467. Elle subit au cours de sa longue vie de multiples modifications pour arriver à l’édifice que l’on connait.

capitale lozère

Vous trouverez dans Mende de multiples panneaux explicatifs sur les édifices importants. Un plan de la ville avec leurs situation géographique est disponible à l’OT. Cela permet de visiter la ville un peu moins qu’au simple hasard.

chef lieu lozère

chef lieu lozère

chef lieu lozère

capitale lozère

La ville n’est pas très grande mais elle offre tout ce dont on a besoin pour se sustenter.

J’ai ensuite repris la voiture pour monter à la croix de Mende. Une grande croix chrétienne installée sur les hauteurs de la ville. La vue y est magnifique.

chef lieu lozère

capitale lozère

Voilà, c’est la fin de mon séjour semi-professionnel et je dois rentrer au bercail.

Je ne connaissais pas du tout ce coin de France, et j’avoue que ces quelques jours en Lozère m’ont donné envie de revenir.

Et vous, vous connaissez la Lozère? N’hésitez pas à partager vos coups de cœur en commentaire pour donner envie aux autres lecteurs!

2 commentaires sur “La Lozère en hiver : je dis oui!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.