Introduction à la Meuse : quelques villes et village pour vous donner envie d’y venir

En juillet dernier, je suis allée dans la Meuse. Vous avez pu découvrir le pourquoi du comment dans mon article précédent. Dans cette Introduction à la Meuse, je vais vous parler des quelques villes et villages que j’ai pu visiter et qui ne se rapportent pas forcément à la guerre. Et il y aura même une petite surprise à la fin. Je vous garantie que vous allez vouloir aller dans la Meuse après ça. Prêts? C’est parti!

Ligny-en-Barrois

Ligny-en-Barrois, ça ne vous dit rien? Pourtant, c’est là que sont fabriqués les verres Essilor. Mais en dehors de ça, Ligny est une bourgade sympa. J’en ai fait le tour, guidée par Lucie. Jolie petite église Notre Dame des Vertues.

 que faire dans la meuse

que faire dans la meuse

On y trouve la Tour Valéran, l’une des deux tours qui gardaient l’entrée de la ville, construite entre le 12ème et le 14ème siècle. Elle servit ensuite de prison jusqu’en 1840.

que voir dans la meuse

 

que voir dans la meuse

Des petits triangles avec la Tour Valéran gravée dessus signalent le chemin à suivre pour faire le tour de la ville avec le plan. Celui-ci vous mènera à travers la ville, avec un passage au Parc du Luxembourg, superbe parc avec des chaises longues disséminées un peu partout. Nous avons ensuite fait un tour sur les remparts de la ville.

que faire dans la meuse

que faire dans la meuse

que faire dans la meuse

parc de la meuse

Les façades de certaines rues sont vraiment jolies à voir. Dans d’autres, je me serais crue dans le village de mes grands-parents, dans le Gard. Moment de nostalgie dans mon cœur.  Les canaux et les ponts donnent un charme supplémentaire à la ville.

que faire dans la meuse

que voir dans l meuse

que faire dans la meuse

Si vous y faites escale, n’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles du centre!

Bar-le-Duc

Bar-le-Duc, préfecture du département de la Meuse. Un peu plus de 14 000 habitants.Ce n’est pas très grand. Mais ce fût mon coup de cœur de ce séjour. Cette ville a un charme certain et de faux airs d’Edimbourg. Oui, j’ose le dire, je persiste et signe. Sa vieille ville en hauteur, la nouvelle en contre-bas. Ses maisons en pierres de taille, noircies par l’âge et la pollution, ou bien celles à colombage, ses rues qui grimpes, son collège que l’on croirait tout droit sorti des films Harry Potter,  beaucoup de choses me rappellent la capitale écossaise, et c’est loin de me déplaire.

que faire dans la meuse

Bar-le-Duc se visite totalement à pied. Au départ de l’Office du Tourisme, un circuit a été organisé. Il se suit à l’aide d’une carte de la ville (disponible à l’OT)et des panneaux explicatifs pour chaque monuments. Une super idée qui nous fait traverser les deux parties -haute et basse- de la ville. Flâner dans les autres rues qui ne sont pas sur le circuit n’est que bonus. On est alors parti pour une voyage dans le temps. J’ai eu la chance de voir un ragondin dans la rivière, d’observer la cours du Collège Gilles de Trèves construit au 16ème siècle, d’arpenter la ville haute qui s’est développée au 13ème siècle avant de péricliter au 18ème siècle.

capitale de la meuse

capitale de la meuse

ragondin

que faire dans la meuse

que faire dans la meuse

que voir dans la meuse

Le collège Gilles de Trèves

capitale de la meuse

capitale de la meuse

J’ai appris que c’est ici qu’a été inventé le vélocipède par Pierre et Ernest Richaux, père et fils, en 1861. Une statue à l’effigie d’un petit garçon joufflu posant devant un vélocipède a été érigée en leur honneur.

que voir dans la meuse

Je n’ai pas pu visiter beaucoup des bâtiments, l’une des églises était fermée, une autre accueillait un évènement familial, les administrations sont fermées le samedi. Toutefois, l’église Saint Jean a pu me montrer son meilleur profil.

que faire dans la meuse

J’ai pu profiter également du parc de l’Hôtel de Ville et sa statue de couple pour le moins… originale…

préfecture de la meuse

préfecture de la meuse

Bref, j’ai beaucoup aimé Bar-le-Duc, et j’aimerai bien y revenir un jour.

Commercy

J’étais logée à quelques kilomètres seulement de Commercy. Commercy est célèbre pour ses madeleines. La ville est sympa à arpenter. Elle a d’ailleurs un magnifique château, le château Stanislas, construit au début du  18ème siècle à la demande du roi Stanislas, qui s’en servit comme résidence de chasse et qui aujourd’hui, fait office d’hôtel de ville. Occupé par les allemands pendant la seconde guerre mondiale, il fût ravagé par un incendie avant la fin de celle-ci et reconstruit dans les années cinquante. Elle mérite que l’on s’y arrête quelques heures, le temps d’un café et d’acheter des madeleines.

château stanislas

Le Château Stanislas

château stanislas

que faire dans la meuse

meuse

meuse

meuse

que voir dans la meuse

Verdun

Ma visite manquée. Je suis allée à Verdun après une grosse journée de visites historiques sur le champ de bataille du même nom. Mes chevilles n’ont pas supporté la chaleur et j’ai dû écourter ma visite. Et c’est bien dommage car Verdun est une ville qui m’a beaucoup plu.

Verdun a une citadelle souterraine. Malheureusement, je n’ai pas trouvé l’entrée avant que mes chevilles capitulent, je n’ai donc pas pu la visiter.

Je me suis contentée d’arpenter les rues (en travaux) du centre à l’aide du plan que m’avait donné l’office du tourisme de Ligny-En-Barrois.

Ici les vieilles pierres côtoient les monuments designs. La Meuse amène un peu de couleur au milieu de ces façades blanches.

Au hasard de mes pas difficiles, je tombe sur le Musée de la Princerie, Un hôtel particulier construit au 16ème siècle, bombardé en 1916 et 1917, reconstruit par la suite et transformé en musée depuis 1927. Je ne l’ai pas visité, mais la cour intérieure aux styles mélangés donne envie de s’y attarder.

musée de la princerie

musée de la princerie

En hauteur, un peu plus loin, j’arrive à la Cathédrale Notre Dame. Une magnifique cathédrale avec un orgue gigantesque, un cloître fraichement nettoyé de la pollution. Un peu vide, elle n’en reste pas moins imposante.

cathédrale verdun

Juste derrière, se trouve l’ancien palais épiscopal de Verdun. L’ancien palais datant du 16ème siècle a été détruit pour laisser place à un nouveau palais au 18ème siècle à la demande de l’évêché. Aujourd’hui le palais accueille le Centre Mondial de la Paix. Lui  non plus je ne l’ai pas visité, mais j’ai pu profité d’une exposition dans la cours intérieure de photographies sur la guerre en Ukraine. C’était poignant.

centre de la paix verdun

En haut de la rue, se trouve la Porte Chatel. Elle fût construite au 12ème Siècle et c’est la plus ancienne porte de la ville. Elle fût pendant plusieurs siècles la principale entrée dans la citée.

C’est là que mes chevilles ont capitulé. J’ai bien essayé de rejoindre l’entrée de la citadelle souterraine, mais je n’y suis pas arrivé. Cette citadelle, dont les premières pierres ont été posée à la moitié du 16ème siècle et consolidé par le maître des forts himself, Vauban au 17ème siècle, servit de camp de base pour l’état major français durant la première guerre et a ainsi rempli sa fonction. Ce fût une grande déception que de devoir renoncer à la visiter.

Verdun est donc une ville que je veux revoir.

Saint-Mihiel

Petite bourgade pleine de charme située entre Commercy et Verdun. Connue pour son abbaye et le saillant qui porte son nom, théâtre de multiples affrontements durant la Grande Guerre.

L’église de Saint Mihiel date principalement du 17ème siècle. Elle a des vitraux somptueux, et son orgue ne démérite pas. Les immenses bâtiments attenants à l’église servent aujourd’hui, en partie, de bâtiments administratifs.

église meuse

église meuse

église meuse

église meuse

Déambuler dans les rues permet aussi de passer un bon moment. Des hôtels particuliers transformés en habitations, de jolies placettes, Saint-Mihiel est agréable à arpenter. Des restaurants sont parsemés ici et là, et je vous conseille de réserver le weekend si vous voulez en profiter. J’ai été refoulé dans deux d’entre eux avant de pouvoir trouver une place.

Vent des forêts

Vent des forêts, comme vous vous en doutez, n’est pas une ville. Mais c’est absolument à faire. Il s’agit en réalité d’une série de ballades à travers forêts, champs et villages, parsemées d’œuvres d’art à ciel ouvert. Les circuits vont de 3 à plus de 10 kilomètres. J’avais prévu de faire le sentier de 8 kilomètres, mais bien évidemment, mes chevilles ayant décidé de me mettre la misère durant ce séjour, j’ai dû me contenter de faire le sentier découverte, de 3 kilomètres.

La balade est facile, ouverte à toute la famille. A l’abri des arbres, l’ombre est agréable en été. Les œuvres changent régulièrement, afin de donner de la visibilité à différents artistes et de faire revenir régulièrement les gens.

activité dans la meuse

activité dans la meuse

art dans la meuse

J’ai adoré le concept, et je regrette vraiment de ne pas avoir pu faire un plus long sentier. Certaines œuvres sont visibles depuis la route, mais la grande majorité sont dans la forêt meusienne. C’est une excellente idée de sortie en famille, entre amis, en amoureux ou tout seul. Les sentiers sont bien indiqués. Les œuvres aussi. Il y a des petits billets explicatifs sur l’œuvre et sur l’artiste.

art dans la meuse

Quand à l’art en lui même, bon, il faut avouer qu’il faut un minimum d’intérêt pour ça. Je n’y suis pas forcément très réceptive, mais avec ce concept, il facile de s’intéresser.

que faire dans la meuse

Comme je ne savais pas où aller, je suis allée à Fresne-au-Mont pour trouver éventuellement le siège de l’association. Mais en fait, leur bureau est à la mairie. Et la mairie est fermée le dimanche. MAIS, on y trouve une boite devant l’entrée avec une pile de plan des différents sentiers afin de pouvoir rejoindre les balades en toute autonomie. Sinon vous trouverez toutes les infos sur leur site internet.

Tout ça pour vous dire que j’ai surkiffé cette sortie et je vous invite fortement à tester par vous même.

Voilà, c’était ma petite introduction au département de la Meuse. J’espère que ça vous aura donné envie d’y venir. Sachez qu’il y a énormément d’autres choses à faire, que ce soit dans le sud que dans le nord du département.

4 commentaires sur “Introduction à la Meuse : quelques villes et village pour vous donner envie d’y venir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.