visiter new york

4 Jours à New York : entre visites, premières fois et revisites

4 Jours à New York : C’est le temps que j’ai passé lors de mon dernier voyage aux USA.

J’ai rencontré mon amie lors de mon séjour à San Francisco de Septembre 2013, lors du tour organisé au Yosemite National Park. Elle était venue me voir en France et m’avait invité chez elle une fois qu’elle aurait un… chez elle. Invitation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde.

Une fois son appartement trouvé dans l’Upper East Side, j’ai pris les billets d’avions. Et le 15 avril dernier, je me suis envolée direction The Big Apple! (d’ailleurs, je n’arrive toujours pas à croire que mes 2 voyages aux US sont déjà passés!).

Premier stress: le changement d’aéroport à Londres.

Je n’avais pas fait attention lors de l’achat du billet, mais j’ai atterri à London Heathrow et ma correspondance partait de London Gatwick. Sachant qu’ils sont à la quasi opposée, il faut prendre une navette qui prend presque une heure en temps normal. S’il y a du trafic, faut compter 2 heures. Alors autant vous dire que j’ai croisé les doigts pour être dans les temps. Et ce fût le cas! Ouf! Pour information, le bus se prend dans la gare attenante à l’aéroport (suivre les panneaux « Central Coach Station ») et c’est le bus n°747. La place coûte quand même 25.50 £.

Puis, l’arrivée à New York.

Mon amie est donc venue me chercher à l’aéroport JFK. Il se situe dans le sud du Queens. Assez loin de Manhattan, il faut prévoir une bonne demi-heure voir plus dans la journée pour rejoindre les deux lieux. Pour revenir dans Manhattan, mon amie a utilisé une application super géniale, et beaucoup plus économique que les taxis: l’application VIA (lien pour la télécharger si vous cliquez dessus). C’est une sorte de Ubbert juste génial. Vous choisissez votre lieux de « pick up » (parce que oui, l’inconvénient c’est qu’on ne vous récupère pas au lieu exact où vous êtes, mais au coin de la rue, à un ou deux blocs), puis votre lieu de « drop off » (là où vous voulez aller, et là c’est le même topo mais c’est à 20 m près). On vous propose un trajet, une estimation du temps à attendre votre voiture, le nom et le numéro du chauffeur, le type de voiture, le numéro de la plaque d’immatriculation. Ça ne fonctionne QUE pour Manhattan, et les trajets vers les aéroports. Un trajet en ville coûte environ 5$, celui pour l’aéroport 40$ (contre environ 70 en taxi). Les courses peuvent être partagées avec d’autres clients. C’est ce qui fait que c’est un peu moins cher. Mais ce n’est pas automatique! Bref, c’est le top! Il faut juste vous inscrire et enregistrer une CB pour le paiement direct. Comme ça, pas de risque de zig zag entre les ruelles pour faire monter le compteur.

Bon, ceci fait, je peux vous conter mon voyage.

Premier jour : entre liberté et pont de métal.

Mon amie avait prévu pour mon séjour à New York la visite de la Statue de la Liberté, un classique des visites dans la ville. Mais elle avait surtout pris des billets pour monter jusque dans la couronne! Le billet (qui comprend la Statut, la visite dans la couronne et l’entrée pour Ellis Island) coûte 31$. Il faut grimper pas mal de marches pour accéder à la vue depuis la couronne de la statue! Et l’escalier est très étroit.

Claustrophobe, je ne suis pas sûre que ce soit fait pour vous! Si la vue est sympa, elle n’est pas des plus extraordinaire. Les vitres sont petites et quelque peu abîmé. on en profite plus avec ses yeux que l’on ne fait de belles photos. Mais c’était quand même sympa à faire.

 Ensuite, tout en remontant Broadway, nous avons pris la direction du Brooklyn Bridge. Ce mastodonte, construit en 1875, est un autre icône phare de la ville. Lors de mon premier séjour, le pont était presque entièrement recouvert pour travaux. Cette fois, j’ai pu en profiter pleinement. Les voitures y passent (nombreuses), mais au dessus il y a une allée pour les piétons et les cyclistes. Il y a beaucoup d’artistes et de vendeurs. La vue sur la ville est chouette, mais il y a un peu trop de monde à mon goût. Je suis quand même contente d’avoir pu aller y faire un tour.

Le soir nous sommes sorties boire un verre (ou deux) dans un « roof top bar« , un bar sur le toit d’un immeuble. Nous avons opté pour The Refinery. Vue très très chouette sur la ville, à tester de nuit aussi! Si l’endroit à l’air bon chic bon genre, on peut toutefois s’y présenter en jean ou bermudas.

2ème jour : entre souvenirs douloureux, tête dans les nuages et escapade citadine.

En ce deuxième jour de visite, nous sommes allé au musée du 11/09, ce musée qui relate les faits des attentats sur les tours jumelles du World Trade Center en ce  jour du 11/09/2001, mais aussi à celui du Pentagone et de l’avion qui a fini dans un près. Nous avons un ticket pour une visite guidée, difficilement audible pour ma part, mais intéressante pour la partie que j’ai compris. On y trouve quelques colonnes de métal sorties des décombres, un bus de pompier endommagé par l’écroulement des tours, des témoignages de survivants, et toutes les photos de toutes les victimes, ainsi que des descriptions de chacune d’entre elles. Ça m’a rappelé le camp d’Auchwitz, avec toutes les photos des prisonniers. Il y a également les reliques des avis de recherche, et les témoignages de soutiens adressés aux familles des victimes et aux secouristes. C’est poignant. Il y a également une section qui explique l’origine des terroristes et l’enquête qu’il y a eu à la suite des attentats.

Nous enchainons avec le nouveau World Trade Center nommé, One World. Sur le site exact des deux anciennes tours, deux grandes fontaines ont été construites. Sur les remparts se trouvent les noms de toutes les victimes (ainsi que le nom des unités qui ont péries en portant secours).

Quand à la tour One World, elle a ouvert en 2014 et est aujourd’hui la 4e plus haute tour du monde (grâce à son antenne). Il faut monter au 102 ème étage pour voir le panorama de la ville. A la sortie de l’ascendeur, un petit film sur la ville est diffusé, et lorsque les rideaux se lèvent, on a une magnifique vue sur la ville… pendant 20 secondes! Mais on se rattrape dans la salle à côté où on a une vue à 360°, et où l’on peut rester autant qu’on veut.

Là on peut louer une tablette pour savoir ce que l’on regarde, ou écouter des conseils donnés par des présentateurs pour visiter la ville. C’est d’ailleurs comme ça que l’on finira au Washington Square Park, car il nous a été recommandé pour ses musiciens (même si en fait ce sont surtout quelques artistes de rue qui s’y entrainent mais c’était chouette quand même). Mais avant d’y arriver, nous avons testé le restaurant situé au 101ème étage. Bonne assiettes, repas très bon. Le prix un peu moins sympathique, mais on paye la vue pour sûr!!

Pour arriver au Park, nous avons traversé Soho, réputé pour ses boutiques chic. J’avoue que j’ai été un peu déçue du quartier. Oui il y a des boutiques chouettes et bon chic bon genre, mais le quartier en lui même n’est pas si terrible. On ne peut pas toujours être émerveillé!

3ème jour : culture, verdure et comédie musicale!

Ce matin là je suis allé au MET, le célèbre Metropolitan Museum of Art, sur la 5ème avenue, près de Central Park. Une visite qui est sensée être sur « donation », donc on paye ce qu’on veut, mais un tarif est très très très fortement recommandé aux alentours de 20 $. J’ai donc payé mon entrée et ai commencé à arpenter les allées de cet immense musée. J’y suis resté plus de deux heures et pourtant je n’en ai vu qu’une infime partie. Et je me suis régalée! Bon, par contre, ne faites pas comme moi (oublier de déjeuner avant d’y aller) car les tarifs de leur cafétéria sont juste prohibitifs! Mais j’aimerai bien y retourner pour finir la visite!

Nous avons ensuite fait un tour dans Central Park. Le plus grand parc de la ville. Mais on ne le présente plus! Nous avons fait basiquement la visite que j’avais fait la première fois! Mais quelle importance? Ce parc est tellement beau!

Pour info, il y a des (une) visites organisées du parc par des volontaires. C’est le matin, alors prenez les renseignements la veille, histoire de ne pas vous tromper d’horaires. Après avoir profité du parc pour une petite sieste, nous sommes allé récupérer les billets pour le spectacle de Brodway. Nous avons ensuite pris la direction de Times Square, cet endroit aux milles écrans et publicités.

Puis, direction Brodway, avec un arrêt au restaurant chinois Ginger’s: super bon!

La comédie que nous sommes allé voir s’appelle Amélie. Elle est inspiré du film…. attention tenez vous bien… Amélie Poulain! Oui oui! Et ce sont les mêmes écrivains et compositeurs qui l’ont adapté en comédie musicale. Mais l’histoire est exactement la même. Et la comédie est excellente! Si vous devez en choisir une, je vous la recommande! On pleure un peu, on rit beaucoup, et on a très envie de chanter et danser avec les acteurs. C’était génial et le théâtre était très beau!

4ème jour: Nature, culture, et baseball!

Joyeux anniversaire moiiiiiii!!!! Et oui, ce jour là c’était mon anniversaire. Alors j’ai commencé ma journée avec une ballade au Carl Shurz Park, au Nord -Est de l’Upper East Side. C’est un petit parc, mais fort agréable. Il y a une aire de jeux pour les enfants, une autre pour les chiens. Et beaucoup, beaucoup de fleurs! C’est aussi là que l’on trouve la Gracie Mansion, une maison  construite en 1799 et qui fût un temps un musée, puis la maison officielle du maire de New York. Elle était totalement invisible lors de mon passage (préparation d’une soirée apparemment).

A mon retour à l’appartement de mon amie, elle m’avait fait une surprise : un gâteau d’anniversaire! (typiquement américain). Trop choux! Puis, nous avons pris la direction du Bronx. Je sais que le nom ne donne pas très envie mais pourtant, ce quartier n’a plus l’air aussi terrible que ce qu’on entend dans les séries et films. Même s’il n’a pas l’air non plus d’être THE super quartier branché. Nous avons visité le Bronx Museum of Art, un petit musée gratuit, qui offre pourtant quelques œuvres intéressantes.

S’en ai suivit une super soirée au Yankee Stadium, le stade de Base Ball de l’équipe de New York. Les Yankees contre les Whites Socks de Chicago (je crois). C’était bien! Le début de la saison, donc pas trop de monde, et malgré la pluie, nous avons pu suivre le match jusqu’au bout! Un grand moment!

Et c’est ainsi que j’ai passé ma dernière soirée à New York! Je sais, ça vous brise le cœur. Moi aussi! Mais le lendemain nous prenons le bus (Megabus pour info) direction Boston, pour une semaine (pour moi) à la découverte d’une ville qui dépasse New York dans mes préférences.

Mais ça, ce sera pour un autre article (celui-ci est déjà assez long).

4 commentaires sur “4 Jours à New York : entre visites, premières fois et revisites

  1. J’ai tout lu ! Et oui !!!
    J’ai adoré ton récit (même si tu m’avais déjà presque tout raconté en vrai lol), et surtout tes photos qui sont vraiment jolies !
    Finalement, j’ai voyagé à New York par procuration aujourd’hui haha !
    Gros bisous copine !

  2. C’était intense comme séjour à New-York !
    Lors de ma seule visite à New-York, je n’avais pas pu monter dans la Statue de la liberté, car ce n’était que quelques mois après les attentats. La ville avait un tout autre visage.
    Et c’était aussi mon anniversaire, du coup la famille chez qui j’étais (j’étais fille au pair à Amsterdam et je les accompagnais pendant leur vacances chez mamie à NYC) m’avait acheté une boîte de Donught pour le petit déj. Unique !

    1. LOL. Les donughts! Tout un symbole! Et oui, la statut a ré-ouvert il n’y a que peu de temps. Ce que j’aime dans cette ville c’est que malgré sa surpopulation, je ne me sens pas agressée ou étouffée. %ais pour y vivre faudrait que je trouve un super appart super méga bien isolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.