kangourou

Melbourne : ou….quand y a tellement de choses à dire qu’on ne trouve pas de titre adéquat…

Après avoir laissée mon amie sur le quai de la gare de Sydney (et après m’être tapé la honte en montant dans le train avec mon gros sac à dos qui ne voulait pas passer les portes), me voilà dans le train direction Melbourne.

Me voilà partie pour 12 heures de voyages.

Se déplacer en Australie

Comme je l’ai déjà indiqué, j’ai pris un Pass pour le train en Australie. Vous trouverez les infos ici. Par contre, ce qu’ils oublient de souligner c’est qu’à chaque fois que vous prenez le train, vous devez payer en plus environ 18$ « d’excès de carburant ». Donc finalement, ce n’est pas si pas cher que ça. N’hésitez pas à comparer avec les vols que vous comptez prendre et en fonction du temps que vous avez, ça ne vaut peut être pas le coup pour tout le monde… (un site utile pour comparer les billets en Australie, Byojet) Toutefois, les trains sont pas trop mal (côté siège du moins, les couchettes ayant l’air plus que pas mal quand même, mais je n’ai pas testé…). Surtout parce qu’ils sont bien inclinable et qu’il y a une grande place pour les jambes. Vous avez à votre disposition des douches (avec prêt gratuit de la serviette SVP !!!) et un bar qui sert des repas chauds (bon, mais un peu cher), snacks et boissons.

Bref, après ma nuit dans le train, me voilà arrivée tôt à Melbourne.

Melbourne

Le réveil est assez sympa. A travers la vitre, on peut voir les premiers rayons du soleil se perdre dans la brume matinale au dessus des champs ou des maisons. Ça met de bonne humeur.

Comme je sais qu’à l’auberge où j’ai réservé je ne pourrais pas « checker in » (avoir un lit quoi) avant 13 heures minimum, je prends bien mon temps. Après un petit déjeuner à Hungry Jack (le MacDo version australienne), me voici à prendre des renseignements sur les transports en commun de Melbourne.

Se déplacer à Melbourne

Alors, sachez tout d’abord qu’à Melbourne il y a le tram. Et qu’il y en a un gratuit qui fait le tour du CBD (centre ville). C’est le numéro 35 si je me souviens bien. Cherchez le plus vieux avec des messieurs qui font la visite guidée parfois, vous le trouverez facilement. Ensuite il y a des bus, il y en a un, un rouge, qui est aussi gratuit. Et il fait aussi le tour du centre ville, mais pas en ligne droite comme le tram.

Sinon, pour le reste il y a Mastercard….ah non, pardon, c’est Mykey ici. Une carte que vous payez 7 $ (à vérifier) et que vous recharger comme vous le voulez. Mais, avant d’en achetez une dès votre arrivée, attendez d’être à votre hostel. Autant vous tomberez sur une auberge qui récupère les cartes magnétiques (car ce sont des cartes magnétiques) des gens qui s’en vont et vous pourrez l’avoir gratuitement, ou une âme charitable vous la refilera en partant…sinon bah faudra quand même l’acheter. Le réseau est partagé en deux sections, la deuxième étant plus étendue (et donc plus chère). Mais il est bien développé donc vous pouvez aller partout où vous voulez.

Après être arrivée à l’auberge, je réserve aussitôt les tours pour aller voir les choses autour de Melbourne. Et oui, j’ai décidé de visiter l’Australie en Tours organisés. Pas de locations de van, ni de voiture pour la faire en solo. Pas que j’en ai pas eu l’envie (c’est toujours bon d’être libre de ses mouvements), mais surtout parce qu’après deux mois à conduire en Nouvelle-Zélande et un accident de voiture, je n’ai pas trop envie de remettre ça. Si quelqu’un peut conduire à ma place, c’est pas plus mal. Mais surtout, la raison principale (oui je sais, je vais vous saouler souvent avec ça), c’est en fait la faune australienne. En effet, araignées, serpents, oiseaux, crocodiles, scorpions, requins, méduses, poissons, raies…. Tout peut vous tuer ici !!! Et moi qui n’aime pas trop ces bestioles, je ne me sentais pas trop tranquille de balader toute seule dans ce monde hostile. Je précise au passage que l’Australie abrite 7 des serpents les plus venimeux au monde………………………………………….

Donc, pour moi, ce sera des tours organisés. Puis comme ça, on fait tourner l’économie de plus de monde…(ok, argument pourri…mais on se rattrape comme on peut !).

Visiter la ville

Je le prends cool à Melbourne. Après cette première journée pas très mouvementée, je prends mon temps le lendemain matin. Mais l’après midi, je fais un tour guidé gratuit de la ville. Alors, techniquement ce n’est pas « vraiment » gratuit, c’est juste basé sur les pourboires. En gros, vous avez un guide qui vous fait faire une visite guidée de la ville et à la fin, vous lui donnez ce que vous voulez (rien pour les plus radins, mais c’est quand même pas très cool). 10 ou 20$ c’est la moyenne, tout dépend vos moyens de backpackers.

Il nous amène d’abord dans Chinatown, le quartier Chinois de la ville (noooon, sans dec ??!!). Puis, il nous guide dans des petites ruelles où personnellement, je n’aurai jamais mis les pieds toute seule (comme coupe gorge y a pas mieux), pour voir le « street art » local. Des rues où les murs sont mis à disposition (il faut demander une autorisation à la mairie d’abord) des artistes en tous genres. Le plus commun : les tags. Mais pas ces m***** qui ne veulent rien dire ou qui ne ressemblent à rien. Là on parle d’art, et certains sont vraiment très beaux et très bien faits.

visiter melbourne

 

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

Puis, on passe devant la bibliothèque d’état, le parlement, les théâtres, la gare centrale, pour finir au centre des arts. Plein d’informations sur l’histoire du pays mais surtout de la ville (qui bien évidemment ne vont pas l’un sans l’autre), et aussi un peu sur l’architecture.

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

On apprend ainsi que la ville doit beaucoup au Sir Batman (non, pas le super héros en collant et slip), et que si les arbres sont bardés de plastiques sur les troncs c’est pour éviter que les opossums n’aillent ronger les écorces. Je ne vais pas tout vous expliquer (d’abord parce que je ne me souviens pas de la moitié de ce qu’il a dit…), mais si vous passez par Melbourne, je vous conseille absolument de faire ce tour. Il y en a deux par jour. En hiver, celle de l’après-midi se termine un peu tard et on a une belle vue sur la ville, mais presque de nuit…alors à vous de voir. Vous pourrez trouver les infos sur ces visites ICI.

visiter melbourne

Philippe Island

Me voilà en jeudi 30 mai partie pour mon premier tour organisé en Australie direction Philippe Island (compagnie Wildlife tour). Île nommée selon le premier gouverneur de la Nouvelle Galle du Sud (état de Sydney). Elle est surtout connue pour son parcours de formule 1 où les kangourous se prélassent sur le bitume quand il n’y a pas de courses, mais surtout pour sa « parade des pingouins ». C’est effectivement là que chaque soir pendant la saison, des centaines de petits pingouins viennent sur la plage pour se reproduire.

Mais reprenons la journée dans son ordre chronologique… Après un départ matinal et un « morning tea » (thé et bouffe, oui, on mange tout le temps en tours organisés), nous faisons un premier arrêt au Manru Zoo. Ce n’est pas sur l’île, mais sur la route qui y mène, au Sud de Melbourne. Là, on peut nourrir les kangourous.

refuges australie

refuge australie

Ils sont sympa les kangourous, mais ils sont filous ! Ils savent très bien ce que vous avez dans votre boite, du coup si vous ne faites pas attention, ils vous choppent le bras et font tomber toutes les graines par terre pour les manger… Ils sont trop mignons ! Bien sûr, pour nourrir les kangourous, il faut acheter la boite. Mais dites vous qu’en se faisant, en plus de votre droit d’entrée, vous aidez cet endroit à prendre soin des animaux qui y atterrissent.

Ensuite, nous arrivons sur l’ile et nous arrêtons brièvement dans une chocolaterie assez originale. En effet, c’est une chocolaterie située en Australie, créé par un Indien qui a appris à faire des chocolats Belges au Canada…. Ceci-dit, le chocolat est très (trop ?) bon.

chocolaterie australie

Œuvre réalisée entièrement en chocolat, même la glace!

Puis, arrêt donc au circuit automobile, et sur une des plages de l’ile. Manque de bol, il pleuvait, alors pas de ballade…

plage australie

plage australie

Et enfin, nous voilà au lieu de la parade. On ne se balade pas librement sur la plage pour voir les pingouins. Ces derniers sont peureux et il ne faut surtout pas les déranger. Il y a donc une passerelle qui va jusqu’à des sièges afin de les observer.

pingouin australie

Une lumière spéciale a été installé pour pouvoir bien les voir pendant la nuit (et oui, ils ne sortent pas de l’eau [comme des fusées] tant qu’il y a un seul rayon de soleil) sans pour autant les gêner. Les photos et vidéos sont interdites ici, dommages, mais comme quand on donne des libertés y a toujours des abrutis pour en abuser, ils ont décidés de tout interdire (voir les détails dans mon article coup de gueule). Les pingouins, ils sont tout petits, mignons, mais super bruyants. Quand ils arrivent de l’océan, on dirait vraiment des fusées. Et ils sont loin d’être stupides. Il y a d’abord un pingouin qui arrive, c’est un éclaireur. Si la plage est « safe », tous les autres débarquent par la suite.
Voilà comment s’est terminée cette journée (sans oublier le retour sur Melbourne bien sûr).

kangourou

kangourou

île australie

Retour à Melbourne

Le lendemain, je m’en vais voir le Botanic Garden et aussi le Shrine of Remembrance. Un bâtiment construit pour rendre hommage aux soldats du pays. Ce jour-là, il y a même une cérémonie au pied du bâtiment.

visiter melbourne

visiter melbourne

Une cérémonie pour rendre spécialement hommage aux soldats aborigènes de l’Australie (et oui, nous sommes dans une période où l’Australie reconnait officiellement que les Aborigènes étaient les premiers habitants du continent, et il y a donc plein de choses organisées). C’est un endroit à voir, surtout que l’on peut monter gratuitement à son étage et avoir une jolie vue sur l’ensemble de la ville.

visiter melbourne

Le soir, je rencontre une danoise dans mon dortoir, et nous nous lierons d’amitié durant la soirée hot dog organisée par l’auberge de jeunesse.

Et du coup, nous partons toutes les deux faire un tour en ville. Il est vrai que Melbourne est une ville agréable. Très grande et pourtant à « taille humaine ». Pour les fanas du shopping et de la mode, vous serez servis ! Sans oublier les pubs et restaurants en tout genre. Bref, il fait bon se balader un peu partout.

Nous assistons à l’ouverture du festival des lumières au Federation Square (qui au passage, peut se visiter gratuitement tous les matins vers 11H depuis le centre d’information touristique).

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter melbourne

visiter Melbourne

Le dimanche, je retrouve un ami rencontré à Lima pour déjeuner. J’adore toujours autant revoir les gens que j’ai croisé dans un autre pays ! Puis, un peu de repos, avant d’aller boire un verre avec ma nouvelle amie Danoise dans un pub où l’on ne s’entendait pas parler. Le must de la soirée ? Avoir pu voir un opossum en liberté (animal nocturne, donc dur à voir)…

Après cette semaine passée à Melbourne, me voilà partie pour deux jours d’excursions (tour guidé encore une fois) vers le parc national des Granpians, et la très fameuse Ocean Road. Mais même si ce n’est que sur deux jours, ce sera l’occasion de souffler et de faire un autre article…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.