Coup de gueule

Aujourd’hui, je voulais travailler à mon article sur Queenstown. Puis, j’ai lu un article du Figaro partagé par l’émission de radio Allo la Planète. Et là, la moutarde est montée au nez (enfin, là c’était plutôt le ketchup du hot dog au kangourou en l’occurrence)…

Pour ceux qui n’ont pas Facebook et qui n’ont donc pas vu ledit lien, j’explique : cet article nous dit que le consulat de France en Australie a été prié de rappeler à ses ressortissants de bien se tenir quand ils arrivent dans ce pays où le respect d’autrui et notamment des autorités est très fort. Cela faisant suite à un évènement récent, où un français a été pris en train de dégradé un monument public à Sydney. En gros, les français passent pour des soulards, et pire, plusieurs français ont été arrêtés pour vol à l’étalage dans plusieurs villes australienne. Même si les autorités sont bien conscientes que tous les français ne sont pas comme ça et que les voyageurs australiens ne sont pas non plus des modèles irréprochables (y a qu’ voir comment ils se comportent quand ils vont à Bali), le voyageur français n’a pas très bonne réputation, même si par ailleurs ils nous adorent (ou plutôt, ils adorent ce que l’on représente). Drôle de paradoxe.

Est-ce si compliqué d’être respectueux de nos jours ???? C’est la question que je me pose. Et pas seulement quand on voyage. Et pas seulement pour les français.
Mais commençons par les français. Vous voulez voyager et vous « bourrer la gueule » ?? Soit, c’est votre choix. Mais dans ce cas-là choisissez bien votre destination alors, n’allez pas là où être ivre sur la voie publique est un délit, où vous pouvez vous faire arrêter pour le moindre petit faux pas (et ensuite insulter les policiers parce qu’ils font leur boulot en vous arrêtant), et surtout, là où s’est prévu pour, histoire de ne pas déranger ceux que votre style de voyage ne tente pas. Aimeriez-vous, vous qui aimez vous rendre malade avec l’alcool, qu’un inconnu vous vomisse dessus dans un train, un bus ou même dans votre lit en dortoir ??? Aimeriez-vous, si par miracles vous arriviez à faire une journée d’excursion éreintante être réveillé par des greluches qui n’arrivent pas à faire glisser leur carte magnétique dans la fente prévue à cet effet pour ouvrir la porte ? Je suis sûre que si vous cherchez bien dans votre mémoire, vous aussi vous avez un jour (ou plutôt une nuit) maudit quelqu’un qui vous a réveillé parce qu’il était bourré. Vous n’avez pas aimé ? Et bien dites-vous que les étrangers n’aiment pas ça non plus.
Je me souviendrais toujours de l’échange avec un lycée polonais quand j’étais en Première. Je me souviens que quand les polonais étaient venus en France, certains étaient sortis avec leurs jeunes hôtes au bar, et que quand ils ont fini de boire, ils étaient tellement ivres qu’ils n’arrivaient plus à trouver le chemin du retour. Et quand la police les a interpelés dans la rue, ils les ont tout simplement traités de SS. Ça donne une bonne image de la Pologne ça d’après vous ?? Je ne trouve pas. Pourtant, il y a autre chose à voir que des ivrognes dans la Pologne ! C’est un beau pays, et les gens savent accueillir. Mais quelqu’un qui voit ça et qui ne connait rien au pays, c’est sûr que ça ne donne pas envie de s’y intéresser, et encore moins de l’aimer.
Et dégrader les monuments… sans blague… ça vous viendrez à l’idée vous ? Pas moi. Vous n’aimez sûrement pas, en France, quand les gens taguent les murs avec des trucs qui ne ressemblent à rien, quand ils cassent des vitres d’arrêt de bus ou je ne sais quoi. Je suis sûre que tout le monde a râlé après ce genre de dégradations une fois dans sa vie. Alors pourquoi le faire dans un autre pays ??? Car si une personne a un minimum les moyens de voyager (durement économisés ou pas), j’osais estimer qu’elle a un minimum d’éducation et de jugeote. Mais il apparait, selon l’article que non…
Mais ça, ça vaut pour toutes les nationalités. Parce qu’après 7 mois de voyages, je peux dire que les français ne sont pas les seuls à agir de cette façon, ils sont peut être juste plus nombreux en Australie.

Parlons maintenant des autres manques de respect, toutes nationalités confondues. Parce que là aussi, y a de quoi dire. Je ne prétends pas être un modèle, et j’ai sûrement dû faire des pas de travers moi aussi. Mais j’essai tant bien que mal de respecter au mieux le pays où je me trouve et les gens qui s’y trouvent.
Exemples : quand je visite un village Maori et qu’on me dit que la façon de se dire bonjour chez les Maori s’est de se frotter le nez avec son voisin, j’évite de rigoler, même si ça peut faire sourire. Apprécieriez-vous vous, si les gens rigolaient à chaque fois qu’on se fait la bise pour se dire bonjour ? Parce que techniquement, ce serait la même chose !

Et les déchets. Ça vous plairez à vous que quand quelqu’un se promène dans la rue il balance sa clope, sa tasse de café ou son paquet de mouchoir dans votre jardin/champ/terrasse ??? Alors pourquoi vous le faite à l’étranger ??? C’est pas parce qu’ils sont plus pauvre que vous qu’ils ne savent pas ce que c’est qu’une poubelle. Et parfois ils savent mieux que vous comment s’en servir ! Faire trois mètres de plus pour aller jeter ses déchets dans la poubelle de l’autre côté du trottoir ça ne va pas vous tuer, surtout si vous n’avez pas à traverser la route ! Mais là encore, ce n’est pas une attitude réservé au touriste français, malheureusement.

Et les animaux…oh, les animaux… tout un chapitre pourrait être écrit là-dessus… j’ai vu des trucs et entendu des histoires à se demander si les gens ont un cerveau…
Pas plus tard qu’hier, je suis allé voir la parade des pingouins à Philipp Island en Australie, des centaines de pingouins sortent de l’eau pour monter dans les dunes de sable pour se reproduire. A l’entrée, il a marqué « soyez le plus silencieux et le plus discret possible quand vous marchez, car les chemins empruntés par les pingouins sont juste en dessous du plancher », et plus loin « photos et vidéos interdites ». Et bien croyez le ou non, j’ai vu : un petit garçon hurler après un pingouin qui était à moins de 5 mètres (bon, lui, il est à excusé, c’est qu’un gamin, et je veux bien que pour lui ce soit difficile à comprendre, mais les parents, ils l’ont juste laissé faire), une nana avec des gros talons marcher comme si elle essayait de faire de l’écho avec ses chaussures, des gens essayant de prendre des photos avec leur Iphone… Sans dec*****. Les gars, si on vous demande de faire tout ça ce n’est pas JUSTE pour le plaisir de vous embêter. Si vous preniez la peine de lire les lignes juste en dessous des dessins, vous comprendriez que c’est parce que les pingouins sont très sensible à la lumière, et qu’avec vos flashs vous risquez de les rendre aveugles ou pire, de les tuer en leur faisant avoir une crise cardiaque…. Et quand bien même ce ne serait pas écrit, je ne pense pas qu’il faille avoir 250 de QI pour avoir l’idée que, étant donné qu’ils attendent la totale obscurité pour sortir de l’eau, ça veut bien dire qu’ils craignent la lumière, non ???
Comme quand j’ai visité les Gloworm caves, ces caves souterraines avec des vers luisants. Ici aussi, caméras et appareil photo interdits, et on doit se taire totalement quand on monte sur le bateau qui nous fait naviguer juste sous les parois où sont perchés les vers luisants. Et bien non, malgré l’interdiction, malgré le guide présent, il a quand même fallut que certains l’ouvre ! Heu… comment te dire… ta g***** !!! Est-ce si difficile que ça de se taire pendant 20 minutes ???

Mais peut être je pense trop ? Peut être que voyageant seule j’ai plus le temps de gamberger et je pense à des choses que les autres n’ont pas LE TEMPS de penser ???? A voir.
C’est comme donner à manger aux animaux sauvages…. « Oh oui, ils sont mignons les écureuils des parcs Canadiens ou Américains, oh, et si je donnais à manger mon dernier morceau de cupcake au chien de l’auberge sans demander au proprio d’abord ??? »
Dans les Hautes-Alpes, nous avons des marmottes. Et elles ne sont pas « sauvages ». L’été, quand elles sortent, et surtout à l’occasion du tour de France, quand les suiveurs se garent pour une journée ou plus le long de leur territoire, tout le monde leur donne à manger. Mais n’importe quoi : chips, sandwich, gâteau…. Résultat des courses ? Nos marmottes sont en danger car elles ont du diabète. Ridicule n’est-ce pas ?? Moi je trouve ça affligeant. Donner aux écureuils américains vos restes de chips et hot dog c’est bien, mais au final, ils ont le même risque de problème, et pire, ils ne savent plus comment se nourrir correctement, ils ne savent plus quel est leur naturelle nourriture. Et vous ? Et bien après vous les maudirez parce qu’en essayant de lui donner vous-même à manger, il vous a mordu, et pas qu’un peu. Ça vous apprendra !
Et donner à manger au chien de l’auberge sans demander au proprio d’abord, ça peut aussi avoir des conséquences. Vous avez des animaux chez vous ? Un chien, un chat, un lapin, un cochon d’inde, un boa ??? Que diriez-vous si quelqu’un arrivait chez vous et donnait à manger n’importe quoi à votre peluche vivante sans vous demander d’abord s’il a un régime stricte ? Un chien, ce n’est pas sensé manger du sucre, ça peut le rendre aveugle. Il est trop gros, il doit maigrir s’il veut pouvoir continuer à marcher, et vous lui donnez le gras de votre viande ? Ok, en règle générale, s’il y a un animal dans une auberge, il y a toujours (quelques fois en cherchant bien) une pancarte disant « ne pas nourrir le chien ». Mais s’il n’y en a pas, si on ne vous dit rien, donneriez-vous quand même à manger ? Perso, pour avoir vu des animaux de certains de mes amis en régime spécial, je dirai non, et j’attendrai de demander au proprio ou à quelqu’un qui sait si je peux. Si la réponse est oui, faites-vous plaisir.

Chaque acte a des conséquences, même si vous ne les voyez pas. Encore une fois, je suis loin d’être un modèle (la douche en 5 minutes pour économiser l’eau, j’ai toujours du mal, mais j’ai réduit mon temps de moitié, c’est déjà un grand pas), mais j’y travaille tous les jours. Et quand une idée me vient à l’esprit et que j’ai un doute, dans la mesure du possible, je demande à quelqu’un. Et quand il n’y a personne pour me répondre, et bien je m’abstiens. Il y a un dicton de je ne sais plus qui qui dit « ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse ». S’il-vous-plait, appliquez le au maximum !
Dites-vous que s’il y a des restrictions dans certains endroits, c’est parce que d’autres voyageurs, comme vous, n’ont pas respecté les règles plus laxistes avant vous, et que les autorités ont donc dû sévir pour la préservation du domaine ou des animaux (toujours ma sortie pingouins, avant les photos et vidéos SANS flash étaient autorisées. Mais comme beaucoup trop de gens laissaient leur flash pour avoir « THE BEST PHOTO », les rangers ont décidés d’interdire purement et simplement toutes photos et vidéos).

Et l’ignorance ne peut pas (toujours) être une excuse (même si des fois on vous la concède volontiers, surtout si vous faites amende honorable).

Voilà, c’était mon coup de gueule. J’espère que ça ne vous a pas trop ennuyé, et que je ne vous ai pas choqué. Fallait que ça sorte. J’espère tout de même qu’il aura son petit effet et qu’à l’avenir, vous prendrez le temps de réfléchir au pourquoi des interdictions avant de râler et d’enfreindre les règles. Essayez aujourd’hui d’être le voyageur de demain, car ce que vous faites aujourd’hui décidera de ce que pourra être fait/vu/interdit demain (aussi bien à l’étranger qu’en France).

0 commentaire sur “Coup de gueule

  1. Waou !
    Ca c’est dit Martine !
    Tu as bien raison, malheureusement ce que tu dis est vrai et c’est grave !
    A bat les cons !

    Bisous smartine ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.