visiter sète

Article #EnFranceAussi : Sète sans voiture

Me voici me revoilà pour un nouvel article (ça faisait longtemps), et qui plus est, un article #EnFranceAussi!! Vous êtes prêts, on y va?

Le rendez-vous #EnFranceAussi

Le rendez-vous #EnFranceAussi est un rendez-vous mensuel instauré par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs. Chaque mois vous pouvez retrouver chez de multiples blogueurs des articles sur un thème particulier. Le but étant de faire découvrir les beautés de la France trop souvent oubliés et insoupçonnables.

Ce mois-ci c’est Malicia du blog Un pied dans les nuages  qui propose le thème « Escapade sans voiture« . Grande adepte de ce mode de voyage, elle nous invite à en faire autant le temps d’une visite, et c’est très inspirant.

Visite de Sète

Bon certes je suis allée à Sète en voiture (et bim, un hors sujet!), mais vous pouvez très bien vous y rendre en bus ou en train, il y a une gare en ville.

Ceci-dit, une fois arrivée, j’ai laissé ma voiture sur le parking à l’entrée et j’ai fait la visite de la ville à pied. Ouf, je reviens dans le vif du sujet!

A mon arrivée, et après avoir laissé les bagages dans ma jolie auberge de jeunesse (qui fera l’objet d’un autre article), je suis partie en vadrouille dans Sète : le long des canaux, à la recherche de la boutique La Bouline (glaces artisanales), et à la recherche des flots de l’étang de Thau.

Le soleil aidant, la balade est agréable, presque bucolique. Déambuler dans les rues de Sète est agréable, l’accueil à l’office du tourisme est chaleureux, les glaces de La Bouline sont délicieuses, par contre l’accès aux bords de l’étang est un peu bouché par des travaux. Je marche donc un peu plus loin, à travers les quartiers résidentiels. Malheureusement, je n’arrive pas à l’endroit souhaité, et les personnes un peu « chelous » qui trainent dans le coin me poussent à revenir sur mes pas.

glace sète

canaux sète

étang de thau

4 heures de routes c’est long, ça fatigue, je profiterai donc du calme de mon auberge pour me reposer (vive le hors saison) .

3 kilomètres à pied, ça use ça use…

Le lendemain, après un super petit-déjeuner, je prends mes gambettes pour monter au sommet du Mont Saint Clair, « the » mont situé en plein milieu de Sète (enfin, un mont….. bon c’est bien parce que c’est plus haut que le niveau de la mer sinon…). Je pars donc à la conquêtes des 389 marches de l’escalier du Chemin du Mas Rousson, passe devant un charmant petit parc où un cours de yoga (ou autre) se déroule.

visiter sète

visiter sète

Et puis à Sète, il y a beaucoup de Street Art.

Là je me dis que Sète n’a rien à envier aux rues de San Francisco, et vice versa. Les pentes sont à plus de 45° selon mon estimation (pour info, je suis nulle en mathématique). Je crache un peu mes poumons, ma cheville me titille, mais la vue en vaut la peine. Bon, je ne parle pas du gars qui pisse au pied d’un arbre au bord de la route (face à la route hein, des fois qu’on le voit pas assez) à 10 mètres des toilettes publiques, à 20 mètres de la plate forme à la vue panoramique sur la ville et qui se secoue la nouille en me regardant. Je parle de cette vue panoramique justement, celle qui nous emmène de l’étang de Thau à la Méditerranée. On y resterai des heures.

visiter sète

visiter sète

Puis, je reprends la route (à pied) jusqu’à la forêt des Pierres Blanches. Un parc avec table d’orientation, table de pique-nique, et vue de l’autre côté du Mont, sur les plages de Sète et Agde au loin.

visiter sète

visiter sète

visiter sète

visiter sète

De là je redescend du côté des plages. Je suis venue à Sète pour me poser, me reposer, et voir la mer. L’avantage d’y aller le matin et hors saison, c’est qu’il n’y a pas beaucoup de monde. Malheureusement ce répit ne dure pas longtemps, et au bout de deux heures (oui oui, je suis restée deux heures allongée sur la plage sans-rien-faire) je repars. Pas merci les voisines de serviettes.

plage sète

plage sète

plage sète

plage sète

Après un bon repas à la brasserie Le Corsaire, je retourne en ville par la Promenade Maréchal Leclerc. Cette longue promenade longe la côte et les falaises qui font partie du patrimoine de Natura 2000, projet qui aide à la conservation du littoral.

visiter sète

visiter sète

Je fais un petit détour par le cimetière marin où sont enterrés des figures de légende du coin. Le cimetière n’a rien d’exceptionnel si ce n’est sa vue. On se dit que c’est vraiment un bel endroit pour son dernier repos.

visiter sète

visiter sète

Et en parlant de repos, il est temps que j’aille prendre le miens…

Le lendemain, me rappelant l’article de Mitchka concernant les portraits du port, je me suis dirigée vers ce dernier pour voir ça de mes propres yeux. Et effectivement, c’est bluffant.

visiter sète

visiter sète

visiter sète

visiter sète

Puis, je me dirige vers Mèze petit village situé juste en face de Sète, de l’autre côté de l’étang de Thau. On peut y aller en bus. Ce village ne manque pas de charme et j’y mange très bien.

étang de thau

étang de thau

étang de thau

Et sur la route du retour, j’aperçois par la fenêtre ce qui sera l’objet d’un terrible règlement de compte sur Twitter entre deux amis Mitchka du blog Fish&Child et Cédric, grand auteur du blog From Yukon: des flamands roses. Paix à leurs claviers.

oiseau camargue

Une dernière soirée à profiter des planchettes servies au bar de l’auberge à découvrir un groupe de musique local, et me voilà sur le départ. Un petit passage par Agde (que l’on peut rejoindre facilement en train depuis Sète) pour retrouver Mitchka qui me sert de guide (vous n’imaginez le bien que peuvent faire des retrouvailles, même pour quelques heures seulement) et me voilà requinquée pour le reste de la semaine.

visiter agde

visiter agde

Voilà, vous savez tout ou presque sur mon weekend prolongé à Sète. J’espère que cet article vous aura donné envie de descendre voir la mer du côté de Sète (parce que je crois pas que Swan soit dans le coin…) tout comme les copines du rendez-vous #EnFranceAussi l’ont fait pour moi précédemment.

Alors, à bientôt en France aussi! Et rendez-vous sur les autres blogs et le webzine pour découvrir les autres villes à voir sans voiture!

23 commentaires sur “Article #EnFranceAussi : Sète sans voiture

  1. Ah c’est vrai qu’on aurait pu se rencontrer ! On s’est croisé à quelques jours d’intervalle. Je vais souvent à Sète donc n’hésite pas à me contacter si tu y retournes.

    1. c’est pas méchant comme ça mais franchement je trouve ça honteux. y avait des gamins sur la plateforme et si l’un d’entre eux arrivait pendant qu’il s’exhibe? c’est débile.
      enfn bref sinon oui sète c’est un chouette coin. et y a plein de plages pas loin! 🙂

  2. Ah la la , j’ai souri tout le long de la lecture de ton article en me souvenant de ce formidable blogtrip EnFranceAussi à Sète!! Moi aussi, j’ai été sous le charme, à tel point que j’y retourne cet été ! Et je vais en déguster des glaces la bouline!! 🙂
    Merci pour ce beau retour en arrière.

    1. Haha. Fais gaffe le sujet des flamants roses est sensible dans le coin… On connais tous trop mal notre pays! Mais je t’invite à le découvrir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *