Adelaïde: ou la pseudo rencontre avec une Reine…

Le train mettra environ 10 heures pour rejoindre Melbourne à Adelaïde. Les paysages sont une fois plats comme une planche à pain, une autre fois en relief (parce que dire montagneux serait un peu exagérer). Ici un arbre se sent un peu seul au sommet de sa colline et là, on aperçoit au loin le parc National des Grampians.

Dès mon arrivée à l’auberge, j’entame les hostilités : une soirée pizza & drinks est prévu, je me joint au groupe…qui se constitue uniquement d’un étudiant brésilien et d’un bénévole de l’auberge d’origine Irlandaise. Ce qui est marrant, c’est qu’il vient d’une petite ville que je connais, Armagh. Si vous allez en Irlande, je vous recommande d’aller visiter sa cathédrale St Patrick. Magnifique !

Mais revenons à nos moutons.

Adelaïde, c’est la capitale du Southern Territory, l’état le plus aride du pays. Son nom a été choisi en l’honneur de la reine Adelaïde (d’où le titre de l’article, et parce que je n’avais pas d’autre idée…), femme du roi Guillaume IV (vous avez vu comme j’en sais des choses ??? Merci Wikipedia !). Adelaïde, c’est un peu comme Melbourne, une jolie ville avec plein de bâtiments de l’époque coloniale. On y trouve cependant beaucoup moins de gratte-ciel que dans ces homologues. J’y resterai une semaine avec quelques excursions.

IMGP7650

Mon premier jour, fais le tour de la ville. Je me ballade notamment sur  North Terrace, une grande avenue où vous pourrez trouver la gare ferroviaire, très beau bâtiment d’époque. On y trouve aussi la Government House, l’Université d’Adelaïde et des galeries d’art. De l’autre côté de la route, d’autres beaux bâtiment de style colonial privés ornent la chaussée. La librairie vaut aussi son petit coup d’œil. Un petit détour par les supermarchés et La Rundle Street (mais surtout Rundle Mall), et me voilà de retour à l’auberge. J’en profiterai alors pour réserver les tours organisés de ma semaine.

IMGP7646 IMGP7647 IMGP7655 IMGP7641 IMGP7654IMGP7833

Le premier sera un Wine testing tour le lendemain (dégustation de vin…) avec la compagnie Groovy Grape. La région d’Adelaïde est connue pour ses bons vins, et notamment la fameuse Barossa Valley. La visite est agréable et nous passons de bons moments avec le groupe. J’ai même réussit à trouver un vignoble où j’ai aimé tous les vins : normal, c’est la propriété d’un groupe français (qui pourtant n’a rien à voir avec le vin, le groupe Pernaut Ricard).

IMGP7659 IMGP7661 IMGP7669 IMGP7671

Et ouai, même en australie on trouve la deudeuche!

IMGP7673

Pendant ce tour je fais la connaissance d’une Sud-Africaine et de deux jeunes anglaises. Nous sommes dans la même auberge. Le soir, nous irons toutes les 4 dans l’un des nombreux bars/clubs de la ville. Mais La Sud-Africaine et moi n’avons pas vraiment les mêmes objectif pour la soirée que les deux jeunes anglaises,  nous finirons donc toutes les deux dans un resto un peu branché juste en face de l’auberge. C’était bon, mais faut pas avoir la fringale. Et ce n’est pas vraiment pour le porte-monnaie des backpackers. Mais pour une fois, on avait envie d’autre chose que d’un Mac Do.

Le dimanche, je passes la journée à « travailler » sur le blog, en attendant de prendre le bus pour Kangarou Island. C’est un  tour que j’ai réservé via l’auberge et le réseau YHA. En fait, il s’agit de 3 jours 2 nuits sur place. Cela coutait moins cher que 2 jours 1 nuit. Mais les trois jours c’est un peu de l’arnaque, car le bus n’est que vers 14h30, le trajet pour prendre le ferry dure de deux à 3 heures. La traversée en ferry est courte. Nous arrivons à l’auberge dans la ville de Penneshaw à la tombée de la nuit. L’excursion consiste en une journée en bus pour faire le tour de l’île. « Cette île est connue mondialement pour son écotourisme et ses merveilles. C’est la troisième plus grande île Australienne et un sanctuaire zoologique : morses, phoques, koalas, kangourous, émeus, cacatoès noirs, aigles de mer et pingouins… il n’y a que l’embarras du choix.

kang

Le tour c’est le Tour Highlight Kangarou Island. On fait le tour de l’île dans un bus de 50 personnes, pour la plupart venue uniquement pour la journée. C’est la compagnie Sealink  qui organise ça. Le premier arrêt c’est la Seal Bay. On peut observer ici les lions de mer Australien, une espèce rare (puisque l’on ne les trouve qu’en Australie, d’où leur nom… je vous avais dit que les australiens n’étaient pas très inventifs !). Un guide nous amène au travers des dunes de sables pour observer cet animal en danger. Nous avons même eu la chance de voir un combat entre deux mâles, et voir de jeunes lions de mer aller s’amuser dans l’océan. C’était un magnifique et improbable que de les voir jouer et plonger dans les vagues.

IMGP7678 IMGP7685 IMGP7686 IMGP7689 IMGP7695 IMGP7696 IMGP7704 IMGP7712 IMGP7714 IMGP7721

Nous avons ensuite eu un repas au Vivonne Bay Bistro. D’ailleurs, c’était super bon ! Nous avons ensuite traversé le flinders Chase National Park pour aller voir les Remarkable Rocks. Un ensemble de rochers troués posés sur un autre gros caillou. Ok, ce n’est pas vraiment une belle description donc pour la description « scientifique » nous dirons que ce sont des pierres granitiques, sculptés par les forces de la nature. La vue y est néanmoins spectaculaire et le site en lui-même assez « remarquable ». Attention, de nombreux panneaux vous interdisent d’aller près du bord du rocher de granite qui supporte ses confrères, car les vents en ce lieu sont assez forts et une simple bourrasque peut vous envoyer quelques centaines de mètres plus bas.

IMGP7741 IMGP7743

IMGP7746

IMGP7764 IMGP7765

IMGP7772

Puis nous allons au Phare du Cap Couedic. Un vieux phare datant de 1906 que l’on ne peut visiter car toujours en fonction. Mais ce qu’il y a à voir à Cap Couedic, c’est l’Admirals Arch, une arche naturelle qui laisse s’engouffrer l’océan dans une petite crique intérieure où les otaries à fourrure de Nouvelle-Zélande viennent se reproduire.

IMGP7792

IMGP7780

IMGP7777

Et pour finir la journée en beauté, nous nous arrêtons à le Hanson Bay Koala Walk. Un sentier bordé d’arbres où se nichent les koalas. Il ne faut pas avoir mal au cou pour les trouver car ils sont bien souvent en hauteur. Du coup, un bon zoom sur votre appareil photo peut être d’une grande utilité….

IMGP7730

IMGP7797

IMGP7803

Après une seconde nuit à l’auberge de Penneshow, je reprends le ferry le lendemain matin pour Adelaïde.

IMGP7824

IMGP7815

La SuperLune!

Le paysage de la MacLaren Vale rappelle un peu la Nouvelle-Zélande, avec ses collines vertes et ses petites fermes perchées sous un arbre à leur sommet. C’est aussi une région viticole prisée, mais moins connue que la Barossa Valley (une raison supplémentaire de revenir, faut que je goute ces vins !).

IMGP7825

Après une journée de repos (avec une brève visite du parc situé derrière la gare ferroviaire), je rejoins une amie rencontrée à Picton en Nouvelle-Zélande qui habite à Glenelg. Glenelg, c’est une ville « banlieue » d’Adelaïde, près de la côte. Nous déjeunons au bord de la plage, et nous y faisons ensuite une ballade. Ma copine, elle est retraitée, et elle a commencé à voyager seule sur le tard. Mais maintenant qu’elle y a paris gout, elle ne s’en passe plus. Alors pour pouvoir voyager plus souvent, elle a vendu sa maison, acheté une plus petite, et elle économise pendant deux ou trois ans pour aller le plus loin possible. A 65 ans, je trouve ça beau ! Si vous avez le temps, je vous conseille d’aller faire un tour à Glenelg : ça fait vraiment petite station balnéaire où il fait bon passer un moment (et en été, vous pourrez même vous y baigner).

glenelg (6) glenelg (4) glenelg (2) glenelg (1)

Et à mon retour sur Adelaïde, je me dirige vers la gare ferroviaire pour les trains grandes distances (un peu à l’extérieur de la ville) pour prendre l’Indian Pacific en direction de Perth. Trois jours et deux nuits de trajet m’attendent, mais une grande aventure aussi. Mais ça, ce sera une autre histoire.

1 commentaire sur “Adelaïde: ou la pseudo rencontre avec une Reine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.