Moustiers, verdon

Moustiers Sainte Marie : petit village, grand artisanat!

Moustiers Sainte Marie, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours entendu parler de ce village. Je crois que j’ai eu des membres de ma famille qui y ont vécu à un moment donné. Mais je me souviens surtout des après-midi au lac de Sainte Croix, au pied du village, pour la baignade ou les tours en Pedalo, et surtout, de sa faïence si particulière.

Petit cours d’histoire.

Moustiers Sainte Marie, c’est un village qui date du 5ème siècle, au moins, et qui est classé depuis 1981 parmi les plus beaux village de France. Il doit son nom à la présence monastique de cette époque (le 5ème siècle…): monastère qui se disait monas-terio au moyen-âge qui se transforma en Moustier… Une fois qu’on y a mis les pieds, on ne peut plus douter de sa beauté. Cette commune de 700 habitants se trouve au cœur des Alpes de Haute-Provence, aux portes des gorges du Verdon, et comme je le disais plus haut, près du lac de Sainte Croix.

Outre les maisons aux façades colorées, les ruelles pavées, les maisons en pierre, les ponts, les remparts et sa jolie petite église du 12ème siècle, Moustiers est reconnaissable parmi d’autres village à sa chapelle Notre Dame de Beauvoir, perchée au pied de grottes, et accessibles par un sentier pavée (un peu raide à gravir, mais tout se fait).

Le souvenir que j’en avais quand j’étais petite, c’était surtout cette croix, suspendue dans le vide entre deux montagnes. L’origine de l’installation de cette croix n’est pas clairement identifiée (les hypothèses sont nombreuses et très différentes les unes des autres), mais elle a semble-t-il, presque toujours était là.

La grande particularité de Moustiers, c’est sa faïence. Un art de la faïence développé sur place par un certain Pierre Clérissy, à qui un moine italien de passage lui confia, en 1668, ses secrets pour une faïence bien blanche. La « crise » du royaume aidant (toute vaisselle en or et argent fût fondue pour renflouer les caisses du roi), la céramique de Moustiers connue un essor au delà des frontières. Un art qui prospéra pendant près de deux siècles. Mais à la fin du 19ème siècle, la faïence n’est plus à la mode. Heureusement, la ténacité de certains va permettre de relancer les fours, et aujourd’hui, il y a près de 20 ateliers et un musée.

Cette faïence est caractérisée par un émail bien blanc, et des décors aux traits fins.

Visite du village.

Ces dernières années, j’ai eu l’occasion d’aller quelques fois à Moustiers, pour errer dans ses ruelles avec mon amie australienne et sa famille, ou bien encore, pour rencontrer d’autres blogueurs qui venaient de randonner dans les gorges du Verdon et que j’avais rencontré au Salon des Blogueurs à Bruxelles, Benoit et Fabienne de Novo Monde. Et c’est un plaisir renouvelé à chaque fois.

En période estivale, il est impossible de se garer près du village. Il y a BEAUCOUP trop de monde. Et même hors période de vacances, le cœur du village est strictement réservé aux résidents (normal). Mais il y a beaucoup de places de parking autour du village et il ne vous faudra pas longtemps pour accéder aux boutiques/restaurants/bars/ateliers.

En dehors d’une errance indispensable dans les rues du village, vous devez faire un tour dans l’église, monter à la chapelle, acheter de la faïence et pourquoi pas aller voir les grottes qui ont servies de refuges aux villageois plus d’une fois (je n’ai pas encore fait ce dernier point, raison de plus pour y retourner).

*

Au pied du village, il y a le lac de Sainte Croix. Un grand lac d’une couleur indescriptible, terminus des gorges du Verdon qui prennent leur source à Castellane. On s’y baigne, on y fait du bateau ou de la plongée. Note à moi-même pour plus tard: faire les sentier de randonner alentours et voir ces gorges de toutes les manières possibles!!

Ce lieu sent bon la Provence et l’air frais, et même s’il est surpeuplé en été (mais bon, y en a qui aiment ça), c’est à voir absolument.

Alors si un jour vous venez faire un tour à Moustiers Sainte Marie, faites moi signe, c’est avec plaisir que je vous y rejoindrez!

PS: mes photos ont été prises avec mon téléphone. D’où la mauvaise qualité d’image…

5 commentaires sur “Moustiers Sainte Marie : petit village, grand artisanat!

  1. Je ne connais pas du tout ce village, merci pour le partage. tu me donnes envie d’y aller, d’autant plus que les gorges du Verdon sont sur ma liste des destinations à découvrir depuis un bon moment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.