L’Irlande : quelques généralités

Si je n’ai pas encore effectué de tour du monde, j’ai déjà effectué pas mal de voyages en Europe et au-delà. Je vais donc vous faire partager certains d’entre eux, en commençant par l’Irlande.

L’Irlande est un pays qui me tient particulièrement à cœur car j’y ai vécu un an, lors de mon année scolaire Erasmus en 2003-2004.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce pays Celtique regorge de splendides paysages et sa culture Celtique est encrée partout. Aussi bien en République d’Irlande qu’en Irlande du Nord (toujours rattachée au royaume Uni).  Je ne vous ferai pas de descriptions religieuse ni économique. Wikipédia est très bien renseigné sur ce sujet. Donc si vous cherchez des infos là-dessus, reportez-vous à cette page : ici.

Lors de mes différents voyages dans ce pays, j’ai adoré aller dans les pubs, profiter des pintes de bières pas chères, des concerts récurrents gratuits dans ces pubs et être étonnée et en même temps  fascinée par le respect qu’ont les Irlandais envers leur nation. En effet, les week-ends, beaucoup de pubs font venir des artistes locaux pour animer leurs soirées, ou bien dans les pubs plus traditionnels, des amoureux de la musique celtiques se plaisent à jouer des instruments à leur portée ou improviser des champs plus ou moins traditionnels. Et à chaque fois, à la fin de la soirée, l’hymne national est entonné par tous les Irlandais présents, qui se lèvent la main sur le cœur. Je n’ai jamais vu ça dans aucun bar français…

J’ai aimé assister au défilé de la St Patrick, haut en couleur, assister aux matches de foots ou au tournois des six nations en dégustant une pinte de cidre (ça change de la bière que je n’aime pas particulièrement), apprendre à boire (et oui, avant cette année scolaire, je n’étais pas une pochtronne….), en goûtant différentes bières : Bud (je sais, c’est pas Irlandais mais c’est celle qui passait le mieux), Smithwicks (très bonne rousse), Murphy’s, et bien sûr la Guiness. Il existe une multitude de bière, et les principales villes du pays ont toutes leur bière locale. A tester. C’est aussi là-bas que j’ai appris à aimer le thé ; d’abord avec du lait, et puis sans. Comme quoi, rien n’ai impossible. Bon, par contre, y a rien eu à faire avec le whisky. Je n’aime toujours pas ça, même en ayant goûté les Irish coffee. Tant pis, on ne peut pas tout aimer !

J’ai ADORÉ faire les magasins, surtout un en particulier : Penney’s : pas cher, j’y étais toutes les semaines. Un jean, un t-shirt, des sous-vêtements, des chaussures, une ceinture, des chaussettes, tout était prétexte à y aller.  Et ce n’est pas parce que ce n’était pas cher que ça ne dure pas : j’ai gardé des sous-vêtements et des pulls pendant des années !

J’ai aussi aimé me promener dans les différents parcs un peu partout dans le pays. J’ai une pensée particulière pour la petite chapelle de l’abbaye de Kylemore. Je suis baptisée chrétienne mais je ne suis absolument pas pratiquante. Mais dans cette chapelle (et pourtant j’en ai visité des lieux de cultes, toutes religions confondues), c’était la première fois que je ressentais une paix intérieure réelle. Dommage que ça n’est pas duré, ça m’aurait peut-être évité les derniers désagréments en date.

Voici une petite vidéo que j’ai concoctée pour vous donner un aperçu. Ce n’est pas du travail de pro mais elle représente beaucoup pour moi. J’espère que vous pourrait le ressentir aussi.

J’ai aimé aussi me faire des amis avec qui j’ai toujours contacts. Un seul regret :  ne pas m’être fait des amis dans le pays.

De l’autre côté j’ai moins aimé la collocation forcée. En effet, là-bas les studios et T1 ne courent pas les rues et même dans les « résidences universitaires » la collocation est le principal moyen de se loger. Quand on tombe avec des gens sympas ça va, mais si on tombe mal, comme certaines de mes amies ont testée, ça peut vous pourrir l’année scolaire. Pour ma part j’ai eu de la chance, dans une maison de 10 personnes (5 français et 5 Irlandais), je m’entendais avec tout le monde,  et j’ai gardé contact avec la plupart des français.

Je n’ai pas trop aimé aussi le fait que la vie soit très chère là-bas. D’une part parce que l’Irlande fait partie des pays les plus chers de la zone euro, mais aussi parce que beaucoup de produits sont importés.

Dans l’ensemble, j’ai adoré mon année là-bas. Je n’ai que deux regrets : ne pas m’être fait d’amis Irlandais, et ne pas en avoir plus profité. Mais que voulez-vous, on ne change pas toujours au bon moment (quand on change !).

Bref, j’adore  l’Irlande et je souhaite y retourner très bientôt. Cela fait plus de 3 ans que je n’y ai pas mis les pied et ça me manque vraiment. Les Irlandais sont très accueillants, que ce soit dans les magasins, les B&B ou les auberges de jeunesses. Ils ont à cœur de maintenir leur identité celtique et de la montrer au monde, avec notamment le célèbre spectacle de danse Irlandaise Riverdance (que j’ai eu le plaisir de voir sur scène à Marseille et que j’adore !).

Pour résumer, une seule chose à dire : ALLEZ VISITER L’Irlande !!!!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.