Sydney semaine 1 : ou d’improbables retrouvailles

Mon amie à Sydney, je l’ai rencontrée il y a 4 ans, quand je suis venue la première fois. Elle était assise à côté de nous dans l’avion, et nous avions plusieurs heures de trajet entre Singapour et Sydney. Du coup, on a commencé à discuter. Elle nous avait donné alors, à mon amie et à moi, ses coordonnées, en nous disant « au cas où vous auriez besoin d’aide, de faire un machine ou de dormir dans des draps propres ». Même si nous n’avons pas profité de sa générosité à l’époque, nous avions alors envoyé un message de remerciement à notre départ pour Brisbane et en rentrant en France, nous avions envoyé une carte postale. A laquelle elle avait répondu. Et c’est comme ça que nous avons gardé contact pendant 4 ans. L’année dernière, durant son séjour en France, elle a même fait un détour par Gap pour nous revoir. Il y a des rencontres qu’il ne faut définitivement PAS louper ! Me voici donc arrivée à Sydney où elle et son compagnon me récupèrent.
C’est le weekend, alors on se détend. Après une grasse matinée bien méritée le premier jour, nous passons notre temps surtout à discuter. Et à préparer le repas de fête des mères le lendemain. C’est à cette occasion que j’ai rencontré une partie du reste de la famille, et que je me suis remise à la cuisine. Rien d’extraordinaire, juste des cupcakes chocolat noir, cœur chocolat blanc et glaçage au Nutella…

Photo0195

Le soir, nous allons dans le quartier de Glebe, réputé pour sa vie nocturne et ses bars à concerts. D’ailleurs, la fille de mon amie joue dans l’un d’entre eux. Son nom de scène, c’est Stephanie Grace. Je vous invite à la découvrir, car elle est vraiment douée.

Ma deuxième journée à Sydney (enfin, dans sa banlieue), je l’ai passé à 1. Faire le tour du parc situé juste à côté de la maison, avec les oiseaux multicolores magnifiques, et 2. A travailler…oui oui, travailler ! C’est un mot que j’avais oublié ! J’explique. On est lundi, et si moi je suis en vacance prolongée, ce n’est pas le cas de tout le monde. Mon amie profite de la pose midi pour m’emmener au shopping center afin que je trouve un pass pour le bus qui rejoint le CBD, le centre ville de Sydney. Pour information, le pass coute environ 60 $ pour une semaine mais vouas avez accés à tous les bus, trains et bâteaux. Vous trouverez plein d’infos sur les transports de Sydney sur CE SITE.Au retour, je retourne avec elle à son bureau, et comme je n’ai pas grand-chose de prévu pour l’après-midi, je propose mes services pour aider à l’empaquetage de couches pour adultes… et ouai, j’ai fait ça. J’ai mis sous plis des couches pour adultes. Je peux vous dire que les 3 heures sont vites passées. Mais après l’effort, le réconfort. Le soir, je découvre à l’écran le football australien. En fait il y en a deux, l’un étant un peu plus violent que l’autre. Mais au moins, ici ils ne font pas semblant de courir après un ballon. C’est une version australienne de rugby. Alors forcément, j’ai aimé ça. En plus, j’ai même réussit à comprendre certaines règles de jeu sans même qu’on m’explique ! Trop forte… le plus dur sera de s’en souvenir…

IMGP9636

Mardi, il est temps de se remettre au boulot… à visiter quoi ! Je prends donc le bus pour le centre ville. Après une heure de bus, je me retrouve enfin au CBD. Sauf que l’arrêt de bus était beaucoup plus loin que ce que je pensais, résultat des courses, j’étais complètement perdue. Après avoir demandé mon chemin, me revoilà comme il y a quatre ans, à gambader dans le magnifique Royal Botanic Garden, pour rejoindre le célèbre opéra et son toit en forme de voiles de bateau, et le non moins fameux Harbour Bridge.

IMGP9660
Le Harbour Bridge

IMGP9656
Le cnetre ville vu depuis les Royal Botanic Gardens

Je me mets ensuite en quête de l’office de tourisme pour acheter le pass de train que l’on m’a conseillé de prendre. Pour obtenir ce pass, vous devez être titulaire d’un passeport étranger (et donc non australien). Vous avez plusieurs options selon votre parcours, que vous pouvez trouver en détail ICI. Vous avez aussi le choix entre des pass pour 1 mois et des pass pour 3 mois.

IMGP9663
Le fameux opéra de Sydney…

Le lendemain, je visite le zoo de Sydney. Il est parait-il l’un des plus beau au monde grâce à la vue qu’il offre sur l’Harbour de la ville : voir les girafes avec en toile de fond l’opéra de Sydney, c’est vrai que c’est quand même pas mal. On y voit aussi des lions des léopards, mais aussi des koalas, des kangourous, le platypus, et d’autres animaux locaux. Comptez 25$ (si mes souvenirs sont bons) l’entrée quand même.

IMGP9700

IMGP9708

IMGP9718

Le jeudi matin, je me repose. Je ne sais pas pourquoi, mais depuis que je suis chez mon amie, je me sens un peu (trop ?) comme à la maison. Du coup, j’ai tendance à ne rien faire. Mais l’après-midi mon amie m’emmène sur la plage de Manly, jolie plage bordée de pins. Aussi célèbre que Bondi beach, j’ai néanmoins préféré Manly.

IMGP9734

Nous discutons et dégustons des glaces…. Et c’est là qu’elle m’apprend que, The Body Shop est un magasin australien et qu’il est lié aux sans abris qui vendent des magasines. Comment ? Et bien une partie des bénéfices de Body Shop est utilisé pour imprimer ce magasine qui n’est vendu que par les sans abris. Un magasine créé uniquement pour perdre de l’argent, mais pour en faire gagner à ceux qui en ont vraiment besoin. L’argent récolté reste dans la poche des sans abris. Une bonne initiative. Pourvu que ça dure !

Après une journée encore de farniente, voilà une journée que j’aime. Mon amie et moi partons pour un Wine Testing Tour dans la Hunter valley. C’est un endroit réputé pour ses vignobles, je me devais donc d’y aller faire un tour. Et c’est alors que je découvre que l’Australie ce n’est pas que des villes et du désert. C’est sacrément vert en fait ! Mais il est vrai que le continent est vaste, et que l’on ne retient que les clichés… Ici c’est vert ! Certes ce n’est pas du tout la même végétation que chez nous, mais ça reste vert quand même.

IMGP9745

IMGP9746

Et c’est ainsi que s’achève ma première semaine à Sydney. Il est vrai que je n’ai pas trop poussé les visites de la ville, mais c’est principalement parce que je l’avais déjà visité il y a 4 ans donc… mais j’ai fait ici de nouvelles choses, et vous pourrez découvrir lesquelles dans un prochain épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.