quoi faire à Hawaï Oahu

Hawaï (île d’Oahu) : ou l’imprévu programmé qui s’est fait désiré

Hawaï

Hawaï n’était pas prévue au départ dans mon billet tour du monde. Mais après avoir vu plein de documentaires (et ne parlons pas des séries télé) sur cet archipel, je me suis dit qu’il fallait que je tente l’aventure. Une amie m’avait dit que si je trouvais des billets à moins de 400 dollars l’aller-retour, il fallait que je fonce. C’est ce que j’ai fait !

Départ compliqué

Partir le 1er janvier n’est peut être pas la meilleure idée du siècle. Mon séjour à Hawaï a commencé par un avion avec 6h30 en retard… Le pilote avait-il trop bu ? L’avion dormait-il encore ? Je ne sais pas. Ont-ils donné une raison ? Je ne sais pas non plus. S’ils l’ont fait, je n’ai pas compris. Toujours est-il que j’ai quitté une très bonne compagnie super tôt le matin pour finalement décoller à 15h30 au lieu du 09h00 prévu. F**** !

L’avion d’Hawaïn Airlines est quelconque, mais si on veut une couverture ou des écouteurs pour la télé, on doit payer. Et ça, c’est pas très cool. J’arrive à Honolulu (enfin) et prend un taxi pour aller à l’auberge. Il pleut. Quoi ??? Il pleut à Hawaï ???? Fallait que ça tombe sur moi !! En plus, je suis déjà malade depuis plusieurs semaines. Chouette !

Je « check-in » finalement à l’auberge située près de l’université, et passe une bonne partie de la nuit éveillée à cause de la toux.

Premier jour, visites et rencontres

Le lendemain matin, la première chose que j’entends (de la part d’un autre client de l’auberge) c’est que quand je tousse je devrais le faire dans mon oreiller afin de ne pas réveiller tout le monde dans l’auberge, et que je n’aurai pas dû être acceptée car j’étais malade et que comme c’est une vie en communauté, ce n’est pas très hygiénique. Et je suis censé faire quoi ? Aller à l’hôtel ? Est-ce que le monsieur à 300 dollars à me passer par nuit pour payer l’hôtel à Honolulu ? Et puis s’il ne veut pas partager son espace avec des gens malades, qu’il n’aille pas en auberge, car il y en aura toujours des voyageurs malades ! Bref, la journée avait bien commencée, et avec la pluie qui recommence par-dessus, le moral n’était pas au beau fixe. Donc, petit tour sur face de bouc, lessive, et finalement, en début d’après-midi je décide quand même d’aller en centre ville histoire de faire quelque chose, malgré la pluie.

Je prends donc le bus pour Downtown, et je me retrouve devant le capitol d’Honolulu. Impressionnant bâtiment carré, tout ouvert avec quelques statues.

Hawaï, île d'Oahu (28)

Juste à côté on trouve le palais des rois de l’île. Car oui, Hawaï a été pendant une courte période un royaume.

Hawaï, île d'Oahu (29)

On trouve d’ailleurs pas très loin la statue dorée du roi Kamehameha, que tout le monde connaît (j’en déduirais donc que ce nom n’est pas seulement le cri de guerre d’un certain héros de manga japonais…). Ce roi est très apprécié des Hawaïen car c’est lui qui a réunifié les îles de l’archipel d’Hawaï.

Hawaï, île d'Oahu (31)

Ici, le père Noël enlève ses bottes pour plonger les pieds dans l’eau après sa tournée de cadeau. C’est atypique mais très sympathique !

De retour à l’auberge, le soir, des jeunes gens venus du Maine pour se faire connaître dans le coin avec leur musique nous offre un petit concert de musique BlueGrass. Les Tricky Britches. J’ai tout simplement, A-DO-RE ! On sympathise,ainsi qu’avec un autre français. Ils ont prévu d’aller faire un tour à North Shore, la côte Nord de l’île d’Oahu (j’avais peut être oublié de préciser que Honolulu est situé sur l’île d’Oahu dans l’archipel d’Hawaï), afin de trouver des endroits où jouer. Ils nous proposent de nous joindre à eux, et nous acceptons.

La côte Nord : ce qu’on aura pas vu

Il était censé faire beau à North Shore, mais dans la réalité, c’était une autre histoire. Après deux heures de bus pour y arriver (bus de ville je précise), nous mangeons sur le pouce, et suivons nos jeunes musiciens à la recherche de lieu pour jouer. Nous tombons ainsi sur une sorte de bar/salle de concert. En fait, je ne sais pas trop ce que c’était comme endroit. Il y avait bien un bar, mais pas de boissons. Il y a bien des musiciens, mais pas de place pour danser. Enfin, on a assisté a une démonstration et c’était génial. Tous les musiciens étaient de la même famille, enfants d’un réputé musicien qui jouaient principalement pour l’armée, afin de montrer son soutien à son pays. Expérience juste extra, pour ne pas parler français. Je suis fière de dire que la plupart des touristes n’auront pas eu ce petit concert magique et gratuit.

Nous retournons, mon ami français et moi, à Honolulu, pendant que les musiciens continuent leur tournée des bars pour trouver un endroit où jouer. De retour à l’auberge, je partage une pizza avec les deux filles de ma chambre et un autre pensionnaire, soirée très sympa.

Visite historique, ou pas

Le lendemain, je prévois d’aller à Pearl Harbor. Je propose aux musiciens de venir avec moi. Deux sur trois me suivront. Si nous pouvons regarder la vidéo sur l’attaque de l’île et voir les différents mémoriaux au niveau du parc historique, nous ne pourrons toutefois pas aller voir les bateaux de près, trop de vent pour y aller. Grrrrrrr ! Quand c’est pas la pluie, c’est le vent ! Tant pis. L’appareil photo a un bon zoom…

Hawaï, île d'Oahu (1)

Hawaï, île d'Oahu (2) Hawaï, île d'Oahu (3)

A l’auberge, nous discutons de la pluie et du beau temps (et ce n’est pas une façon de parler) avec le gars de l’auberge. Il nous rappelle que nous sommes en hiver et qu’en hiver il pleut à Hawaï, et qu’avant de réserver pour une destination, on devrait se renseigner avant. Oui, et bien je me suis renseigné, et même s’il est censé pleuvoir un peu tous les jours, ce n’est jamais plus qu’une douche d’une demi-heure ! Pas trois heures de pluies non stop ! Et il avoue que oui, ça fait quinze jours qu’il fait un sale temps et que même pour eux, ça fait beaucoup. J’essaie de prolonger mon séjour à l’auberge mais on me fait comprendre qu’il n’y a pas de place pour moi (où qu’on ne veut pas d’une malade ??). La personne de l’auberge me réserve néanmoins les trois prochaines nuits à l’auberge de Waikiki. Finalement, ce sera un mal pour un bien.

Changement d’auberge, mais pas d’objectif : les plages

Le lendemain je fais mon sac et change d’auberge pour celle de Waikiki, la célèbre plage d’Honolulu. J’y retrouve mon ami français qui y avait bougé un jour plus tôt. Comme le « check-in » ne se fait qu’à partir de 15h, je laisse mes affaires et pars faire un tour à la plage, car il fait ENFIN soleil ! et c’est juste magnifique. Hawaï ressemble enfin au paradis que je m’étais imaginé. Waikiki est une plage mais aussi un quartier, où les boutiques de luxes côtoient les MacDonalds. C’est très animé et très bondé aussi.

Hawaï, île d'Oahu (4) Hawaï, île d'Oahu (5) Hawaï, île d'Oahu (6)

On peut y louer des planches de surf et se payer une leçon.

Hawaï, île d'Oahu (7)

Ou faire un tour d’une heure en catamaran. Enfin, je mets le pied dans l’océan Pacifique !!! Je prends vite des couleurs aussi ! Après avoir pris des nouvelles de la famille, je retourne à l’auberge et prend enfin possession de mon lit.

Le diamant d’Honolulu

Après une bonne nuit de sommeil (même que ma toux ne me réveillera pas), je prends le bus en direction de Diamond Head, cette (petite) montagne au bord de la mer de laquelle on a une superbe vue sur Honolulu et la plage de Waikiki. La montée se fait pas trop mal, mais il faut quand même être équipée d’une paire de basket, au moins (en tong ça peut se faire mais c’est plus dangereux). Une partie est un chemin, l’autre ce sont des escaliers. Mais la vue est époustouflante ! Et le parc (car Diamond Head fait partie d’un parc d’état) ne coûte qu’un dollar (à pied, un peu plus cher pour la voiture).

Hawaï, île d'Oahu (8) Hawaï, île d'Oahu (9) Hawaï, île d'Oahu (10) Hawaï, île d'Oahu (11)

Une bonne petite ballade. Au retour, je m’arrête à nouveau à Waikiki sur la plage et profite de l’eau (pas si) chaude et du soleil. Le tube de crème solaire en prend un coup… Le soir je discute avec mon ami français et un italien rencontré sur place.

Objectif plage (encore)

Nouvelle journée, nouvelle destination. Ce jour là, mon ami français, deux québécois rencontrés à l’auberge et moi partons pour Hanauma Bay, une baie très connue et endroit rêvé pour les gens pratiquant le snorkeling (masque et tuba).

Hawaï, île d'Oahu (12)

L’entrée et payante (faut bien payer les sauveteurs et la protection de la baie), et nous avons droit, avant d’accéder à la plage, à un petit film présentant la formation de la baie, sa faune, et la réglementation des lieux (on ne pêche pas, on ne fume pas, on ne boit pas d’alcool et on ne ramasse pas de coraux).

Hawaï, île d'Oahu (13) Hawaï, île d'Oahu (14)

Puis, direction la plage en contrebas. Et en effet les poissons pullulent au milieu des coraux, plus colorés les uns que les autres. Nous passons une bonne après-midi sur place et rejoignons séparément l’auberge. Le soir, nous allons dans un pub de Waikiki pour assister à un concert des Tricky Britches, nos amis de l’autre auberge de jeunesse qui ont réussis à obtenir quelques dates sur l’île. Et comme la première fois, c’est un vrai régal. De nouveaux amis se sont joints à nous (un brésilien et ma nouvelle colloc de chambre, une québécoise), et nous passons donc une bonne soirée.

 Le jour d’après (pas aussi catastrophique que le film… ok, je sors…), nous passons la matinée à lézarder sur la plage (ça fait du bien). L’après-midi, nous louons des planches afin d’apprendre à surfer (notre ami français sera notre instructeur). Et bien je dois dire que ce n’est pas donné à tout le monde. Certes je n’ai pas trop insisté car quand je suis nulle à quelque chose j’ai plutôt tendance à abandonner plutôt qu’à insister, mais là j’étais carrément « nulle de chez nulle ». Déjà, j’avais du mal à avancer en étant allongée sur la planche. Ensuite, impossible de me lever quand une vague arrivait (c’est que y a de la masse à bouger et quand on a deux pieds gauches…). Et pour couronner le tout, je suis allé me perdre au milieu des coraux avec très peu de profondeur : résultat, je ne sais pas comment j’ai fait pour ne pas abîmer la planche de surf, mais par contre, mes orteils ils ont « pris cher ».

Du coup, retour sur la plage, là au moins on ne risque pas de se ridiculiser (quoique…). Quelques photos pour la postérité seront quand même prises…Le soir, petit repas tranquille avec les nouveaux copains, et retour au lit vite fait.

Retour au voyage solo

Pour mon dernier jour, j’ai loué une voiture. J’ai ainsi pu faire le tour de l’île d’Oahu, en commençant par le Sud, puis en remontant par l’Est.

Hawaï, île d'Oahu (16)

Je me suis arrêté au Heaven of temples, un cimetière où l’on trouve plusieurs temples religieux, de la chapelle catholique au temple bouddhiste en passant par plusieurs autres religions.

Hawaï, île d'Oahu (17) Hawaï, île d'Oahu (18) Hawaï, île d'Oahu (19) Hawaï, île d'Oahu (20)

Puis, après plusieurs arrêts le long de la route, je suis allé au parc de Waimea Valley, près de North shore. C’est 22 $ l’entrée. Il y a des chutes au bout du parc, c’est pour ça au départ que je me suis arrêtée, mais c’était un peu décevant. L’entrée du parc est un peu chère pour ce qu’il y a à voir. Certes la végétation est abondante et luxuriante, mais quand même. Peut être que si j’avais pu me baigner au pied des chutes ça aurait valu le coup… mais ce jour là c’était interdit. Tant pis.

Hawaï, île d'Oahu (22) Hawaï, île d'Oahu (23) Hawaï, île d'Oahu (24) Hawaï, île d'Oahu (25)

Après un bref (re)passage à North shore je reprends la direction d’Honolulu. Pour la dernière soirée à Hawaï, ce sera tournée des bars avec les copains.

Hawaï, île d'Oahu (15) Hawaï, île d'Oahu (26) Hawaï, île d'Oahu (27)

Puis retour au lit pas trop tard car le lendemain il faut quitter l’auberge très tôt pour aller à l’aéroport et retourner sur le continent, direction Los Angeles.
J’ai été surprise par cette île. Je ne pensais pas qu’il y fasse aussi froid l’hiver (bon, quand je parle de froid, tout est relatif…). Mais moi qui d’habitude n’aime pas les endroits chauds, je m’y verrai bien y passer quelques années. Mais avant ça, je pense que je reviendrai faire les autres îles.
La suite au prochain épisode.

Mots clés de cet article

  • côte nord oahu hawaï

4 commentaires sur “Hawaï (île d’Oahu) : ou l’imprévu programmé qui s’est fait désiré

  1. Coucou chouette article, belles
    Bon finalement ça c est mieux terminé que ça n avait commencé 😉 pas très sympa à l auberge le gars. En gros fallait ramener un masque à la japonaise

    1. hihi, oui. Après coup je me suis dit que j’aurai dû lui répondre que s’il ne voulait pas croiser de gens malades en voyage fallait qu’il reste en hôtel!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.