lire et voyager

Voyager depuis son canapé : nouvelle édition

Voyager depuis son canapé

Nous voici réunis pour une nouvelle édition de Voyager depuis son canapé. Comme toujours, Tiphanya, Virginie, Mitchka et moi avons fait une sélection éclectique pour vous proposer des lectures intéressantes.

Shibumi de Trevanian, par Virginie

Ce livre est impossible à résumer en quelques lignes tant il est riche et bouscule les codes du roman d’espionnage classique. Trevanian est le pseudo d’un auteur américain, qui va ici dépeindre un portrait de ses concitoyens assez noirs. Le récit retrace l’histoire de Nicholaï Hel, tueur professionnel né à Shangaï, éduqué au Japon, et en retraite dans le pays Basque. Le livre vous fera découvrir ces différentes cultures à différentes périodes au travers de la vie du héros, notamment le Japon durant la seconde guerre mondiale, chapitres du livre que j’ai trouvé particulièrement intéressants.

lecture

Crédit photo : Virginie, Les Aventures d’Arthur et Thibaut

Le héros cherche à vivre selon le shibumi, c’est une représentation philosophique du bien-être. Il se passionne pour le jeu de go et la spéléologie. De très belles descriptions sur ces thèmes. Mais … il faut bien un peu de crimes / de noir pour me plaire ! 🙂 Ce héros est rattrapé par son histoire et doit reprendre les armes face à une organisation internationale plus puissante que la CIA, qui veut sa peau. Et forcément, comme notre héros tueur est capable de mettre fin à la vie avec une feuille de papier… cela va pimenter l’action ! 😀

Ce livre n’a pas un rythme effréné lors de sa lecture, mais les descriptions sont tellement justes et adaptées que l’on prend plaisir à prendre son temps pour le lire. Une façon de chercher le shibumi à notre manière ?

Edelweiss, de Mayen et Mazel, par Tiphanya

1947, un bal d’été. Edmond rencontre Olympe. Ils viennent de mondes différents, mais décident de se construire une vie à deux envers et contre tous. Même quand le père d’Olympe envoie Edmond faire son service en pleine montagne où il n’avait jamais mis les pieds. Même quand Olympe apprend qu’elle ne pourra probablement jamais avoir d’enfant.

voyager depuis son canapé

Crédit photo : Tiphanya du blog Avenue Reine Mathilde

Et dans cette histoire d’amour, il y a en fil rouge le grand rêve d’Olympe : réaliser l’ascension du Mont Blanc. Un rêve fort et un amour à soulever des montagnes traversent cette bande dessinée, à vous tirer une larme à quelques pages de la fin.

Les illustrations sont magnifiques, le ton est juste. L’une des meilleures bandes dessinées que j’ai lu en ce début d’années !

New-York Odyssée – de Kristopher Jansma au éditions Rue Fromentin, par Mitchka

Ils sont jeunes et cons, ils se sont rencontrés sur les bancs de la fac, et ont rêvé leur avenir tous ensemble. Irène, Jacob, Sara, George, et William, ont 25 ans, ils ne sont plus des enfants, mais pas tout à fait des adultes non plus. Ils errent dans les rues de New-York entre des boulots trop prenants et des soirées trop longues, repoussant tous les jours le moment où ils devront quitter définitivement le Pays Imaginaire.

Et puis, parce que la vie est mal faite (même pour les jeunes diplômés new-yorkais), la légèreté de leur existence va se lever d’un coup, laissant place à la remise en question, à l’angoisse du lendemain, au deuil…

Cette famille qui s’était choisie va être amputée d’un de ces membres. New York si cool, si prenante ni enivrante, va devenir le théâtre de leur désespoir.

lire et voyager

Au-delà du portrait humain, l’auteur dresse ici le portrait d’une ville, aussi fascinante que méprisante… Où les jeunes salariés sont (souvent) surexploités, méprisés, et obligés de vivre dans des micro-studios, coincés entre un lit escamotable et une entrée-salle de bain.

New-York est ici le 6e personnage, celui qui sert de fil rouge : on s’y balade pour réfléchir, on y flâne pour se perdre, on y court pour s’enfuir.

Ce n’est certainement pas le roman le plus drôle de l’année (âmes trop sensibles s’abstenir), il traîne peut-être aussi un peu en longueur, mais c’est un beau voyage que nous offre Kristopher Jansma au cœur de la grosse pomme et au cœur des Hommes.

Le Meurtre d’O-Tsuya de Junichirô Tanizaki, par Moi

J’ai profité de la vente d’une collection de livres d’auteurs japonais d’une amie pour me tester à ces lectures. Et je n’ai pas été déçue du résultat.

Tanizaki nous transporte dans le Japon du 19ème siècle où les traditions sont omniprésentes mais où les sentiments sont les mêmes que ceux de nos jours.

Il nous est conté ici l’histoire d’amour entre un jeune apprenti, Shinsuke, et la fille de son patron, O-Tsuya. Elle rêve de devenir geisha, il rêve de l’épouser. Un soir d’hiver, ils s’enfuient tous deux de la maison pour se réfugier chez un marchand peu recommandable. Si O-Tsuya, la jeune fille, est ravie de sa fuite et de ses possibilités de transformation, Shinsuke, son amoureux, ne peut résister aux arguments de sa belle et se laisse entrainer dans des histoires qui vont rapidement le dépasser.

On découvre dans ce roman une nouvelle façon d’écrire, mais surtout, un autre monde, celui des traditions japonaises, du monde des geishas et on fait un voyage dans le temps également. Ici pas de voiture qui vole ni de téléphone portable. Pour autant, les éléments fondamentaux d’une bonne histoire y sont réunis : amour, argent, manipulation. Une bonne entrée en matière dans la lecture japonaise.

lecture japonaise

Crédit photo : Martine du blog Mart’In Trip

Pour retrouver nos anciennes présentations rendez-vous ici :

  • Voyager depuis son canapé 1 : chez Virginie
  • Voyager depuis son canapé 2 : chez moi
  • Voyager depuis son canapé 3 : chez Tiphanya
  • Voyager depuis son canapé 4 : chez Mitchka
  • Voyager depuis son canapé 5 : chez Virginie

11 commentaires sur “Voyager depuis son canapé : nouvelle édition

  1. Gallmeister est une maison d’édition qui propose des couvertures tellement magnifiques que j’ai toujours envie d’en acheter. Et Shibumi ne déroge pas à la règle, même si je ne suis pas sûre que ce serait un roman pour moi.

  2. J’adore votre rdv livres et j’ai bien envie de participer à mon tour ! J’ai noté Edelweiss, c’est ce qui m’a le plus tentée dans ta sélection, amour et mont blanc, j’adore ! merci beaucoup pour ces découvertes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *