carrick-a-rede irlande du nord

Tour organisé sur la Côte d’Antrim, Irlande du Nord: entre beauté et déception

Durant mon séjour en Irlande, j’ai effectué un tour organisé sur la côte d’Antrim, tout au Nord de l’Irlande du Nord.

Pour ce faire, je suis monté dans un bus de la compagnie McComb’s coach Tours.

Ce tour organisé nous amènera au château de Carrickfergus, à la chaussée des géants, à la distillerie Bushmills, à Carrick-a-Rede et au château de Dunluce.

L’avantage des tours organisés, c’est qu’on ne s’occupe de rien. On ne conduit pas, on peut donc profiter des paysages tranquillement. L’inconvénient, c’est que les arrêts photos sont inexistants, et qu’on ne sait jamais exactement ce qu’on va vivre. J’ai longuement hésité entre faire un tour organisé sur une journée, ou essayer de faire ça par moi-même, j’avoue que le résultat reste mitigé.

Ce qui est bien avec cette compagnie, c’est qu’ils viennent nous récupérer à l’auberge directement. un mini bus fait le transfert jusqu’au siège de la compagnie, d’où un bus de 50 personnes quitte la ville direction le Nord.

Notre chauffeur est très sympa, et très bavard aussi. Durant le trajet aller, il ne cessera de parler. Le premier arrêt de ce tour donc, se fait devant le Carrickfergus Castle. Ce château fort a été construit au 12e siècle. Pour la visite (payante), on repassera. Notre arrêt durera moins d’une demi-heure. Juste le temps de crapahuter sur les quelques remparts alentours et essayer d’apercevoir quelque chose depuis la porte d’entrée. Ce fût la première déception de la journée. J’aurai aimé en voir un peu plus.

carrickfergus castle château irlande du nord

carrickfergus castle château irlande du nord

carrickfergus castle château irlande du nord

carrickfergus castle château irlande du nord

carrickfergus castle château irlande du nord

Ensuite, après plus d’une heure de route, nous arrivons sur le site de Carrick-a-Rede. C’est un petit îlot relié à la grande île par un pont suspendu, pont qui ne s’emprunte que par beau temps. En effet, l’hiver, et par temps de grand vent il est retiré et le passage sur l’îlot est interdite. sujets au vertige s’abstenir. Il y a beaucoup de monde, des deux côté du pont. Il faut donc attendre pour traverser. Mais le jeu en vaut la chandelle. Calme, ce lieu nous offre une magnifique vue sur les côtes d’Antrim, un balai de mouettes et de touristes. L’herbe y est toujours aussi verte (et presque confortable). Il fait bon poser son postérieur pour se détendre, prendre l’air et se vider la tête. Bonne surprise: nous restons près de deux heures sur place. De quoi bien profiter du lieu.

carrick-a-rede irlande du nord

carrick-a-rede irlande du nord côte d'antrim

carrick-a-rede irlande du nord

carrick-a-rede irlande du nord

carrick-a-rede irlande du nord

Malheureusement, comme toutes les bonnes choses ont une fin, il faut penser à repartir. Le temps de traverser le pont, de reprendre le sentier vers le parking (compter minimum 15 minutes de marche), et il faut repartir pour aller se restaurer. Car mine de rien, nous sommes à plusieurs heures de route de Belfast et il est déjà près de 13h.

Nous échappons à la pluie, en rejoignant la distillerie Bushmills, la plus vieille distillerie du monde! (Rien que ça!).

bushmills-distillerie irlande du nord

Nous ne visitons pas la fabrique malheureusement. Uniquement la salle de cantine et la boutique souvenir. Deux bouteilles d’un vieux whisky et l’allègement de mon portemonnaie plus tard, nous reprenons la route vers le Dunluce Castle. Deuxième déception de la journée: non seulement nous ne visitons pas le site des ruines de ce château montées sur un rocher surplombant la mer, mais nous ne nous en approchons même pas. Nous nous arrêtons juste quelques minutes sur le bord de la route pour faire des photos de loin.

dunluce castle chateau irlande du nord

dunluce castle chateau irlande du nord

dunluce castle chateau irlande du nord

dunluce castle chateau irlande du nord

Alors, certes, c’est la plus célèbre des vues de ce château, mais tout de même, je m’attendais à y rester plus longtemps et surtout, m’en approcher un peu plus.

Enfin, nous prenons la direction de la  Giant’s Causeway, la Chaussée des Géants. La visite de ce lieu est gratuite. Néanmoins, pour ceux qui iraient en voiture, sachez que le parking est payant. Et qu’ils ne rigolent pas avec ça. Notre chauffeur de bus nous a expliqué qu’il garait son bus plus loin, pour ne pas avoir à payer, et que même s’il ne venait que quelques minutes devant l’entrée pour déposer une personne non valide, il fallait qu’il paye. Un peu exagéré comme pratique non?

Nous avons eu droit à un guide pendant une demi heure, qui nous explique les légendes et les faits scientifiques et historiques qui concernent ce site. Entre Géants, lave rapidement refroidie, nous avons le choix pour expliquer la particularité du site: des bloc de basalte taillés si précisément qu’on dirait que ça a été fait de la main de l’homme. Les colonnes sont tellement bien taillées et enchevêtrées qu’on ne pourrait pas passer une lame de couteau entre chaque (ça me rappelle vaguement les blocs taillés du Machu Picchu).

chaussée des géants giant's causeway côte d'antrim irlande du nord

chaussée des géants giant's causeway côte d'antrim irlande du nord

chaussée des géants giant's causeway côte d'antrim irlande du nord

chaussée des géants giant's causeway côte d'antrim irlande du nord

La bonne surprise ici, en plus du guide, c’est que nous avons près de deux heures sur place pour profiter du lieu. Malgré le temps gris, c’est plein de monde. Un peu trop à mon goût mais bon, on fera avec. C’est ma deuxième visite ici. Je marche un peu le long du sentier, je profite de la vue que m’offre à nouveau cet endroit rempli de mystère (et me dis que j’ai quand même de la chance d’être là, encore), puis c’est à nouveau le départ, direction Belfast.

Nous arrivons tard en ville, et je rate donc mon bus pour l’aéroport. Pas grave, je resterai une heure de moins dans l’aéroport où d’étranges personnages rodent (et sont recherchés par la sécurité…).

J’avoue que cette journée fût mitigée pour moi. Ce tour était bien, nous avons passé pas mal de temps dans les principaux lieux, le chauffeur était intarissable sur les anecdotes de voyages et les blagues irlandaises. L’ambiance était bonne et la prise en charge parfaite.

Néanmoins, les « visites » des châteaux et de la distillerie n’étaient pas du tout ce que j’imaginais. Je pensais vraiment qu’on allait les visiter. Ce qui fait donc de cette journée une bonne journée, mais frustrante. Je ne peux m’en prendre qu’à moi même, je savais en réservant ma place que ça risquait de se passer ainsi.

Mais la beauté de cette côte m’a donné envie de revenir. Même si j’ai déjà fait plusieurs fois certains lieux, d’autres sont apparus sur ma « to do list ». Une nouvelle raison de revenir… mais ça, ce sera pour un autre voyage.

4 commentaires sur “Tour organisé sur la Côte d’Antrim, Irlande du Nord: entre beauté et déception

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.