Te Anau et le Milford Sound : ou comment j’ai encore perdu mon temps à trop le prendre.

Longue route et petits ver(re)s

Lundi, début de semaine, nous partons mon amie et moi en direction de Te Anau. La route pour Te Anau, elle est…quelconque. Une fois sur place, comme nous avons du temps, nous faisons un tour en ville et réservons un tour aux Gloworm caves du coin. Les Gloworm caves, ce sont des caves de vers luisants.
Nous prenons le bateau un peu avant la tombé de la nuit directions les caves.

IMGP8981

Là, un guide nous prend par petits groupes et nous entrons dans les grottes. C’est très beau, ça m’a beaucoup fait pensé à l’Anteloppe Canyon aux États-Unis. Après une petite grimpette de quelques minutes, nous arrivons sur une rivière souterraine. Et là, on monte dans une petite barque. Appareils photos, caméras, ou toute autre source de lumière sont interdit, et on doit se taire. C’est pour ça que les deux chinois à côté de moi n’ont pas arrêté de parler, jusqu’à ce que le guide les reprenne assez durement… ah le respect…..Enfin, voir toutes ces petites lucioles briller dans la nuit, en silence sur une barque au milieu de nulle part, c’est quelque chose. Bien sûr, vous avez droit en début de parcours à une photo souvenirs qui, après montage, vous place juste au dessous des vers luisants. Bien sûr, on se sent obliger de la prendre car on n’a pas ce genre de photos tous les jours (surtout quand pour une fois, on ressemble à quelque chose en photo…).

Au retour, nous allons tester un des pubs de la ville. Et là, j’ai été la plus heureuse… j’ai trouvé de l’Archer! Cette boisson qui ressemble un peu à la Smirnoff Ice sauf que ce n’est pas de la vodka et que c’est beaucoup plus fruité! La première fois que j’en ai bu, c’était en Irlande. Et j’ai tourné à ça toute mon année Erasmus là-bas. Alors forcément, ce n’est pas qu’une boisson, c’est tout un symbole d’une année fantastique. Pas étonnant que je devienne « cinglée » quand j’en vois (et pas bois) une….

Longue route et récompense

Le lendemain nous prenons la route pour le Milford Sound, l’un des plus célèbre fjord du pays. EN chemin, il y a beaucoup de choses à faire.

IMGP9034

IMGP9040

Des arrêts randos de quelques heures à plusieurs jours, des lacs… je vous conseille de ne pas louper le Mirror Lake. Car c’est un vrai miroir! Les montagnes s’y reflètent parfaitement.

IMGP9015

Comme nous sommes arrivées tôt au lodge de Milford Sound, nous avons passé l’après midi à « glandouiller ». Car à Milford Sound, à part les randos et les tours en bateau, il n’y a rien à faire….

IMGP9078

Un petit tour (en bateau) et puis s’en vont

Après une nuit plus ou moins confortable, nous nous séparons, mon amie part faire un tour en kayak, et moi j’attends la fin de la journée pour mon tour en bateau… mais pourquoi j’ai pris le dernier de la journée???? Ah oui, on me l’a conseillé car il y a moins de monde et c’était le moins cher sur bookme

Du coup, je me motive pour faire quelques randonnées autour des fjords vers de belles cascades. Mais bien évidemment, le sentier est fermé pour raison de sécurité. Donc il ne reste plus qu’à attendre, attendre et… encore attendre. Finalement, l’heure arrive enfin du tour en bateau.

Nous voilà embarqués pour 2 heures de virée jusqu’à la pleine mer. Les paysages sont….???? Magnifique! Oui! Bravo! Vous avez devinez!!! Entre parois lisses, cascades et otaries, on se régale. On est comme qui dirait dans un autre monde. Milford Sound, c’est l’un des deux plus connu fjords de Nouvelle-Zélande, l’autre étant le Douptfull Sound.

IMGP9090 IMGP9093 IMGP9124 IMGP9162

C’est pour ça que je suis rentré sur Te Anau directement après mon tour en bateau pour pouvoir, le lendemain, faire un tour en avion cette fois, au Douptfull sound. Et oui, car le Douptfull sound on n’y va pas comme ça. Pour faire lê même genre de tour en bateau, il faut la journée. Car on traverse d’abord un lac en bateau, puis on a un bus qui nous amène au pied du fjord et ensuite seulement on navigue jusqu’à la pleine mer… Moi j’avais trouvé un super deal sur Bookme pour un tour en avion d’une heure au dessus du fjord. Je trouvais que ça changeait du bateau et pas tout le monde le fait.

Mais c’était sans compter ma chance légendaire…

Mon vol était prévu le matin. Quand j’appelle pour confirmer le vol on me dit que le vol est reporté car il n’y a pas assez de monde, mais que je peux voler l’après-midi. Ok, pas de soucis. Sauf que l’après-midi, il ne fait pas beau, en fait, c’est carrément tout noir au niveau du fjord. Donc… dans l’os le Douptfull Sound!!!! Finalement, je me mets en route en direction du Sud de l’île, vers Invercarghill. Mais la route est vraiment venteuse et je me suis fait quelques frayeurs… effectivement, ce n’était pas le jour à aller planer dans les airs!

Je passerai la nuit dans un motel/camping et regretterai finalement de ne pas être resté une journée à Invercarghill car le peu que j’en ai vu, c’était une jolie petite ville. Mais j’ai assez perdu de temps, je prendrais la route de Dunedin le lendemain, en passant par les Catlins… Mais ça ce sera pour une autre histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.