tadoussac

Tadoussac: Québec et baleines

Tadoussac: ma première destination au Québec. Après avoir passé la nuit dans la gare routière de Montréal, me voici dans le bus menant à Tadoussac. Premier constat: ne pas se fier aux cartes des guides. Tadoussac est bien plus loin que je ne le pensais de Montréal (468 km exactement). Il me faudra plus de 7 heures de bus pour y aller.

La route est magnifique. Des forêts multicolores à perte de vue, de grandes lignes droites vallonnées, on se croirait dans un film. Les maisons rivalisent de beauté; c’est à celle qui aura la plus belle porte d’entrée, la plus belle pelouse (aucun brin d’herbe ne dépasse son voisin) ou la plus belle façade. Là c’est sûr, on est en Amérique. Et pourtant, les maisons, de part leur « architecture » me rappellent les villas en Irlande, avec leur grande recherche de perfection. A la différence qu’ici les maisons sont en bois, en Irlande elles sont plus souvent en parpaings ou en pierre.

Arrivée à Tadoussac, je n’ai pas à chercher bien loin mon auberge de jeunesse. Elle est juste devant l’arrêt de bus. Conviviale est pas spécialement chère, on s’y croit comme chez soi. le soir, ils proposent pour 10 dollars un repas complet dans la plus grande convivialité qui soit, et c’est plutôt cool. Je fais ainsi la connaissance de mes collocs de chambre (à peine croisées en arrivant) et d’une autre résidente fort sympathique.

Tadoussac est un joli petit village, haut lieu d’observation des baleines et autres mammifères marins. Pendant la saison (été jusqu’à octobre), on peut y apercevoir des baleines, des bélougas, des rorquals. Bref, un vrai régal. Des dizaines de tours en bateaux sont organisés. Personnellement, je n’en ai fait aucun : d’une part parce que c’était trop cher pour mon petit budget, d’autre part parce que prendre un bateau pour aller déranger les baleines (et en plus on n’est même pas sûr d’en voir), ça ne me plait que moyennement. C’est sûr que l’idée de prendre la mer pour les voir de plus près est tentante, et quand on les voit réellement de près ça doit valoir le coup, mais c’est un business et une usine à fric pour moi.

tadoussac (2)

Le premier jour (je ne compte pas l’après midi après mon arrivée, où je n’ai fait que balader dans le village), j’emprunte le chemin de la plage, et grimpe sur la pointe rouge (pointe en rochers…rouges). Je remonte ensuite au milieu des maisons des dunes, et réussit à me perdre… en rebroussant chemin, j’arrive quand même à retrouver le chemin qui rejoint Tadoussac (sans faire un détour de plusieurs kilomètres…). La vue sur la baie est magnifique, et les couleurs sur le chemin splendides. On sentirait presque l’odeur du sirop d’érable… Y a pas de doute, on est bien au Québec! Après cette ballade je rentre à l’auberge pour déjeuner et aller sur internet. Je décide de ne pas forcer dès le premier jour, surtout que le soir je prévois d’aller à la sortie aux castors, ballades de deux heures environ autour du lac. N’étant pas une grande sportive, il faut que je conserve un peu de force pour le soir.

tadoussac (1)

Sauf que, le soir venu, j’étais la seule à me présenter pour la randonnée aux castors. Elle sera donc reportée au lendemain. La soirée ne sera pas pour autant dénuée d’activité. A l’heure du repas, on nous signale une aurore boréale. Le top! Je ne comptais pas en voir, je pensais qu’il fallait aller beaucoup plus au nord, mais au final non, on assiste à ce phénomène en direct, et c’est beau! Des lignes vertes dansent dans le ciel étoilé, l’horizon derrière les collines est vert lui aussi (on pourrait croire que les extraterrestres vont arriver). C’est tout simplement magique!

Le lendemain je serais aussi gâtée. Si je n’ai pu voir de baleines, je peux néanmoins apercevoir un bélouga et un autre mammifère marin mais dont l’identité reste à déterminer (il me semble un peu petit pour être un rorqual, quoique??). Toujours est-il que ça m’a bien fait plaisir. Au final, je suis venu pour voir les baleines, j’aurais tout vu sauf les baleines (quoique les bélougas et les rorquals sont des races de baleine….). Le soir je me présente donc à la sortie aux castors, nous seront trois à aller faire la ballade autour du lac. Très belle ballade, avec un guide qui nous en apprend des tonnes sur nos amis les castors. Après une heure de marche et diverses découvertes, nous rencontrons la famille de castors qui a élu domicile dans le secteur : c’est trop beau! Bref, c’était une bien belle journée à Tadoussac.

tadoussac (3) tadoussac (4)

Normalement, j’aurais dû quitter la ville mercredi et rejoindre Baie-Saint-Paul pour deux nuits. Seulement voilà, ici beaucoup de magasins et hébergements ferment pour la saison d’hiver. Donc, je resterais une journée de plus à Tadoussac et rejoindrais Québec que jeudi. J’en profiterai pour faire une ballade au dessus du lac accompagné d’un autre résident de l’auberge croisé sur le chemin. Nous empruntons le chemin de la colline de l’anse à la barque pour atteindre un point culminant d’où on a une superbe vue sur toute la baie et le fjord. Les couleurs sont splendides et les écureuils nous nargues dans les arbres.

Demain je reprendrais la route pour Québec en espérant avoir trouvé un hôte d’ici là (les couchsurfers ne se pressent pas tous pour répondre). Et en attendant, retrouvez les photos ici et ici.

7 commentaires sur “Tadoussac: Québec et baleines

  1. coucou martine c’est laura du service GD. J’espère que tout se passe bien pour toi ! finalement le spray au poivre aura servi a rien lol quoi de prévu pour les prochains jours? je vois que tu as déjà rencontré des gens qui feront un bout de chemin avec toi 🙂 prends soin de toi et jai hate de lire tes prochains articles !! bizz

    1. coucou!!! oui tout va bien merci! je rencontre pas forcement des gens pour faire un bout de route avec moi, mais pour le moment, rares sont les soirées que j’ai passée seule (bon en même temps ça fait qu’une semaine que je suis là) mais ça fait plaisir de voir à quel point les gens seuls se rassemblent entre eux et à quel point c’est bon de vivre ça!! Bises

  2. Salut, c’est Flore que tu as rencontrée à Tadoussac.
    C’est quand même cool que tu ais pu voir des bélougas. A mon avis, l’autre que tu as vu c’était peut être un petit rorqual, ils ne font « que » 8 mètres (avec un petit aileron en crochet ?). Pour les grandes baleine ils m’ont dit que c’était trop tard dans la saison.
    Bref; bonne continuation ! 😉

    1. oui c’est ce qu’on m’a dit aussi. pour les grandes certains arrivaient à en voir depuis les bâteaux, mais comme je les ai pas pris….lol!
      Ca fait plaisir d’avoir de tes nouvelles! Bises!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.