randonnée Alpes

Randonnée Hautes-Alpes : sur le sentier de Porte Sereine, Savournon,

Pour la première fois depuis la création du blog, je vais vous parler d’une randonnée que j’ai faite…. chez moi!

Savournon, c’est un petit village dans le sud des Hautes-Alpes, dans le Pays du Buëch, et qui fait parti du Parc Régional des Baronnies Provençales.

 

C’est un village où la fête annuelle est presque devenue un festival techno (Party Fun de Fun Radio vient généralement faire un tour lors d’une des deux soirées organisées par le Comité des Fêtes), où l’on a deux foires aux béliers chaque année avec repas à base d’agneau et concours de tonte à la clé, où le rallye Monte Carlo passe régulièrement, tout comme d’autres rallyes locaux, où l’on accueille également une des épreuves du championnat de France de Trial 4*4, où les éleveurs élèvent des moutons de la race de Savournon, aujourd’hui connue sous le nom de Préalpe du Sud (agneau servi jusqu’à la table des rois il y a quelques siècles) , et où nous avons deux fabriques à pains Bio qui valent chacune le détour.

C’est là où j’ai grandi, c’est là où je suis revenue vivre. Si vous venez y séjourner, vous comprendrez pourquoi. On y ai trop bien!

Mais comme beaucoup, je ne connais pas vraiment mon propre pays. Comme on dit, c’est toujours le cordonnier le plus mal chaussé.

Alors quand le CDRP (Comité Départemental de Randonnée Pédestre) du 05 a organisé la fête de la rando sur le site de JubéoSavournon donc), je ne pouvais pas ne pas y aller.

Jubéo, c’est la forêt point de départ des randonnées organisées ce jour là. Il y en a plusieurs à faire depuis cet endroit, mais je vous parlerez des autres dans un prochain article.

Revenons à nos moutons (sans mauvais jeu de mot). Ce jour là donc, j’ai opté pour la randonnée de Porte Sereine : 9 km aller/retour, dénivelé de 470 m, temps estimé à 4h30 (mais nous en avons mis 30 minutes de moins).

Quand vous êtes à l’aire de pique-nique, vous devez prendre le sentier qui part vers la maison forestière. ATTENTION! Dans cette maison vivent des personnes électrosensibles. Donc si vous pouvez les respecter en coupant vos portables pendant un moment, je suis sûre qu’elles apprécieront. Une fois passée la maison forestière, vous continuez sur le chemin. Attention, il peut être un peu escarpé à certains endroits.

Une fois passé un petit pont, il vous faudra prendre un sentier qui monte.

Si vous voyez un autre chemin, il ne faut pas le prendre, c’est celui des Gorges du Riou, qui vous mènera jusqu’au petit village de Saint Genis. Mais ça, je vous en parlerai une autre fois.

Une fois le pont traversé, il faut donc grimper. Cette première montée est assez raide, et au retour, il faudra la redescendre. Les genoux en prennent un coup! Une fois en haut, on retrouve le chemin forestier que l’on suit pendant un moment.

Puis, les couleurs Rouge et Jaune réapparaissent et il faut bifurquer sur la droite pour reprendre le sentier. Et grimper. Jusqu’à arriver au sommet de la montagne. La vue est à 360°. Depuis la crête, on a devant nous le pays du Buëch depuis la petite ville de Serres jusqu’à celle de Laragne-Montéglin.

Au pied de la montagne, c’est le village de Saint Genis:

Nous voyons également la route qui va vers Nyons, au loin. Si on se retourne un peu sur la droite, nous avons vu sur les montagnes du Devoluy.

Et si on fait un demi tour complet, nous avons vue sur la forêt de Jubéo d’où nous arrivons.

Ça sent bon le thym. Les fleurs sont belles. Le ciel bleu était de la partie ce jour là, autant vous dire que j’aurais pu rester là pendant des heuuuuuuures! Mais il fallait rentrer pour profiter du repas offert pour l’occasion!

 

Nous sommes revenus par le même chemin. Si vous faites ça en été, allez-y très tôt le matin. Il n’y a que peu d’ombrage sur la totalité du parcours, alors par grosses chaleurs, ça cogne dur assez vite.

N’oubliez pas qu’il ne faut laisser aucune trace de son passage. Il n’y a pas de poubelles à disposition le long du sentier, alors merci de garder vos déchets avec vous.

Voilà la première randonnée dont je voulais vous parler. Si vous passez dans le coin, faites moi signe, on pourrait aller boire un verre ensemble après à l’auberge du village, l’auberge Les Rastels : les gérants actuels sont super sympas, ils font de très bons plats et pizzas, les prix sont très raisonnables et si vous cherchez un logement dans le coin, ils ont aussi des gîtes à disposition.

Il me tarde de vous présenter les autre randonnées. Il y en a beaucoup dans le coin, mais je ne les connais que peu, car je suis toujours au delà des frontières. Mais je me suis promis cette année de remédier à ça, alors il faut que je tiennes mes engagements!

A bientôt peut être sur les sentiers de randonnées des Hautes-Alpes!

8 commentaires sur “Randonnée Hautes-Alpes : sur le sentier de Porte Sereine, Savournon,

  1. C’est magnifique !
    C’est face à de tel photo que je regrette de ne pas conduire. Des vacances dans un tel coin sans être motorisé doivent être un enfer côté organisation et temps perdu. Dommage, je m’y verrai bien.

    1. Haha. Disons qu’il faut bien choisir sa gare d’arrivée, mais après, pour venir dans le village lui même il faut soit venir en voiture soit en taxi ou en vélo. sinon tu peux essayer d’avoir une copine qui peux venir te chercher…. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *