lac écossais

Highlands Partie 2 : ou le jour où je suis allé voir Nessie!

Highlands Écossais

Reprise du fil de mon séjour en Écosse. Après Édimbourg, l’île d’Arran, le Glen Coe et l’île de Skye, nous voilà repartie (ma collègue rencontrée à Édimbourg) pour une traversée des Highlands jusqu’à Ullapool.

brodford ullapool

Nous avions décidé de prendre la route côtière, histoire de voir un peu du paysage. Malheureusement, à part quelques Midges croisés lors de nos rares arrêts, nous n’avons pas vu grand chose, pour cause de pluie et de brouillard.

IMGP1741

IMGP1737

Nous avons fait un court arrêt aux Victoria Falls, une petite ballade à la fraiche qui nous aura réveillé, et fait prendre un peu l’air !

IMGP1744

Du coup, malgré des kiiiiiiiiiiiiilomètres de route à une voie, nous sommes arrivées plus tôt que prévue à Ullapool. Ullapool est une petite ville d’environ 1500 habitants du Nord Est de l’Écosse. Charmante. S’il y a quelque chose à faire dans le coin, hormis la randonnée, je ne l’ai pas trouvé. Toutefois, c’est un bon arrêt pour partir explorer cette partie des Highlands.

IMGP1762

Comme l’auberge était fermée en arrivant, nous en avons profité pour aller manger un peu. L’occasion pour moi de voir qu’il n’est pas impossible de voyager avec des contraintes alimentaires (ma copine de voyage est végétalienne), mais quelques fois compliqué. Après avoir visité les 3 boutiques de souvenirs du bled, nous voilà installées dans notre dortoir qui nous sera réservé toute la soirée.

Notre route reprend tranquillement le lendemain, direction Inverness, sans pluie, mais pas forcément avec le soleil.

ullapool inverness

Nous nous sommes d’abord arrêtées voir une cascade (encore).

IMGP1769

Puis, nous sommes enfin arrivées au célèbre Loch Ness.

IMGP1774

IMGP1775 IMGP1777

Il n’a rien d’extraordinaire, si ce n’est qu’il est long, et qu’il est très profond. Ce qui bien entendu, a ainsi inspiré beaucoup d’histoires dont celle de Nessie, le monstre du Loch Ness. Je dois avouer que j’ai un peu été déçue par cette visite. Bon, je ne l’aurai pas faite de cette manière si j’avais été seule mais, ma frustration n’aurait été que peu comblée autrement.

Nous avons ensuite commencé une chose très intéressante : la visite de distilleries de Whisky ! Nous avons commencé par la distillerie Muir of Ord. 4 £ la visite avec un verre de dégustation à la fin de la visite. Visite intéressante. La dégustation aussi !! J’ai ainsi appris qu’il ne fallait pas mettre de glaçons dans le whisky car ça « endort » les arômes, mais qu’on peut le couper avec de l’eau (bon, en fait, on me l’avait déjà dit à Glencoe, mais je n’allais pas vexer la dame quand même !!).

Les autres distilleries étant payantes aussi, nous décidons de visiter une brasserie organique : la Black Isle Brewerie. Visite gratuite, 4 bières goutées, moi qui ne suis pas fan, j’ai bien aimé. Une super visite que je recommande. Si je n’ai pas ramené de bière, j’ai ramené de jolies pintes !

Enfin, nous arrivons à Inverness. Dû à des travaux en ville nous mettons du temps avant de trouver l’immense auberge. Besoin d’être chacune de son côté, je pars en ville voir le château de la ville qui, si j’ai bien compris, sert actuellement de palais de justice, donc pas possible de visiter à l’intérieur. La ville est sympa. Du moins ça a l’air, je n’y reste pas assez longtemps pour en juger réellement.

IMGP1784

IMGP1785

IMGP1787

IMGP1789

Route du Whisky, les Trossachs et retour sur Edimbourg

Le lendemain nous partons pour la route du whisky. Nous commençons par la visite de la Glenlivet Distillery, car gratuite. Et super intéressante ! Et j’ai enfin pu y voir des vaches écossaises !!

inverness pitlochry

20150917_114133

20150916_120200 20150917_124458

Nous avons continué vers la très célèbre distillerie de Glenfidish, mais c’était 10£ la visite (alors qu’annoncée gratuite dans le guide). Trop cher, on repart. Nous arrivons à Pitlochry, petite ville sympathique toute de pierre construite dans un vallon. Une sortie au pub avec en concert une très bonne chanteuse sera la grande activité de la journée. Et ce sera notre dernière ensemble.

20150917_171647

Car le lendemain je reprendrais la route vers le Sud seule, ma collègue devant retourner en ville pour prendre son avion vers l’Irlande.

C’est alors que je reprends mes activités. Un peu avant d’arriver à Pitlochry, j’avais vu un immense bâtiment blanc derrière des arbres. J’ai donc décidé d’aller voir ce que c’était. Un immense château comme je les aime ! Le château de Blair. Entrée à 10.50 £. Ce château appartient aujourd’hui à un homme qui vit en Afrique du Sud. Il est très beau, il y a beaucoup de belles choses à voir, mais il souffre d’humidité. C’est dommage. Si le prix d’entrée parait cher, il ne suffit malheureusement pas à couvrir les frais d’entretien. Et en bonne crucruche que je suis, je ne suis pas allé voir devant le château. Donc, pas de vision, ni de photo du château « de face ». Faut quand même être un peu con pour faire ce genre d’erreur non ? Ou fatiguée. Au choix.

IMGP1792 IMGP1794

J’ai ensuite pris la direction du Loch Katrine, dans la région des Trossachs.

J’ai longé plusieurs Lochs tous plus beaux les uns que les autres. Par une splendide journée ensoleillée, j’en ai profité pour faire une balade en bateau au départ de l’extrémité Est (12,50£). Une balade d’une heure qui m’a parue interminable. Pourquoi ? Aucune idée. Mais je ne regrette pas de l’avoir fait.

IMGP1813 IMGP1818 IMGP1822

IMGP1834

Puis, comme je voulais voir le Loch Lomond, je suis allé m’exiler dans le pseudo village d’Inversnaid, en bord de lac.

pit inversnaid

Je dis pseudo village car il y a une auberge/camping/restaurant/pub, un hôtel, une ferme et….. beaucoup de midges. Il faut faire plus de 20 km sur une route à une voie. Mais ça vaut le détour pour qui aime l’atypique. L’auberge/pub a été construite dans une ancienne église. Un style particulier, un charme certain. D’ailleurs, j’y ai rencontré un groupe de copines quinquagénaires qui m’ont offert l’apéro. Et j’ai eu la preuve que l’âge du corps n’est pas toujours l’âge de l’esprit.

20150918_170301

Le lendemain, j’ai recommencé à marcher. J’ai fait une ballade qui m’a mené de l’auberge au lac près de l’hôtel, avec là aussi, de belles cascades. Puis j’ai pris le bateau pour aller voir ce qui se passait en face. Pas de visite en bateau, pas de grand tour qui aurait traversé en long en large et en travers, juste une navette pour amener les passagers d’un point A à un point B. La traversée n’est pas chère et les horaires, bien que pas très nombreux hors saison, corrects. La traversée pour Garbert coute 11.50£ aller/retour et dure environ une heure. Le commandant en profite pour commenter le lac et ce qu’il se passe sur ses rives.

IMGP1850

IMGP1859

IMGP1868

IMGP1876

IMGP1876

IMGP1888

Arrivée à Garbert, j’ai bien essayé de longer le lac mais il n’y a pas vraiment de sentier, et marcher le long de la route est vraiment bruyant (de ce côté du lac il y a la nationale).

IMGP1910

A mon retour sur la rive Est, je suis retournée à l’auberge. Parce que je n’ai pas trouvé de suite le sentier que le charmant jeune homme en kilt de l’auberge m’avait indiqué. Alors, après avoir craché mes poumons à remonter, je suis redescendu et LA, j’ai trouvé le sentier qui part juste un peu au-dessous de l’hôtel. Il ne faut pas longtemps pour atteindre les hauteurs des collines qui nous offrent une belle vue sur le lac.

IMGP1914

Après une autre soirée avec mes quinquas préférées, et après avoir trouvé une colloc de chambre venant d’Afrique du Sud, le jour ou l’équipe de Rugby de son pays se fait battre par le Japon en coupe du monde (2eme exploit du genre des japonais en 20 ou 30 ans), je me préparais à passer mon avant-dernière nuit en Écosse.

Pour mon dernier jour dans les Highlands, et en Écosse, j’ai fait le tour du Loch Lomond, en allant faire un tour sur la rive Ouest. Sympa. J’ai ensuite pris la direction de Stirling, pour voir son super château.

inversnaid stirling

Et je ne fus pas déçue. Perché sur une colline formée par un cratère volcanique, il est entouré sur trois côtés de falaises. C’est ici que Marie Stuart (Marie 1ere d’Écosse) fût couronnée. Dur à prendre donc. Avec une chorale, des recoins, des pièces magnifiques, ce qui fait la particularité de cet endroit, ce sont les acteurs qui jouent les habitants d’époque : rois, reines etc… très amusant, et instructif.

IMGP1930

IMGP1932

IMGP1939 IMGP1947

IMGP1955 IMGP1978

Une belle visite suivie d’une ballade dans les rues de la ville, toute aussi jolie.

20150920_140441

Mais le temps s’est gâté. Comme si le ciel écossais était triste de me savoir sur le départ. Alors j’ai repris la route, j’ai rendu la voiture, et je suis allé à l’aéroport. Passant la nuit sur le carrelage froid tant bien que mal, j’ai repris l’avion vers l’hexagone et retrouvé ma maison et mon travail, à mon grand regret.

L’Écosse a vraiment été un coup de cœur. Édimbourg est dans mon top 5 des villes que j’adore. Même mon pays de cœur, l’Irlande, a du mal à rester en tête de liste de mes pays préféré. En plus j’ai eu un temps magnifique, comme si le pays avait tout fait pour me séduire. Les gens, les lieux, le temps, tout a été fait pour que je tombe amoureuse de ce pays et que je n’ai qu’une idée en tête : y retourner. Un jour, Écosse chérie, un jour je reviendrais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.