Greymouth : ou comment perdre son temps.

Si vous ne savez pas comment perdre votre temps et votre argent, demandez-moi, je me ferai un plaisir de vous expliquer.

La route de la côte ouest

Je suis partie dHanmer Springs direction Greymouth mais en passant par Punakaiki, endroit connu pour ses Pancakes Rocks.

punakaiki

Pour les nuls en anglais, ou ceux qui l’ont oublié, pancakes en anglais, ça signifie crêpe. Et à Punakaiki, les rochers sont tellement bizarrement formés qu’on dirait réellement que quelqu’un a empilé des milliers de crêpes pour en arriver là. L’arrêt est donc bien évidemment obligatoire.

IMGP8541

Il y a un sentier balisé qui traverse ces rochers. On y voit aussi les vagues venir s’écraser dans des « cuves » naturelles. Le spectacle est magnifique.

IMGP8539

La route pour y arriver est des plus sympa, surtout quand on arrive sur la côte. Par contre, sachez bien qu’à un moment donné vous allez voir un panneau vous dire « pas de station essence durant les 80 prochains kilomètres ».

IMGP8490

IMGP8513

Quand vous êtes un petit boulet comme moi qui n’a pas fait le plein plein avant de partir d’Hanmer Springs et que vous estimez ce qu’il vous reste assez pour en faire 100 (kilomètres), ça ne laisse pas trop de marge d’erreur. Mais je vous rassure (surtout toi maman), je suis arrivé à la première station essence sans avoir à appeler de dépanneur.

Greymouth

Après avoir dégusté sur place une bonne glace faite de fruits frais (si si, et c’était vachement bon !), me voilà repartie pour Greymouth. Mon étape à Greymouth devait être de deux jours : un pour partir en excursion au Arthur’s Pass, que plusieurs personnes m’ont recommandé, et un autre pour visiter la ville éventuellement et se reposer. Résultat des courses : je suis resté deux jours sans rien faire.

Arthur’s Pass : c’est un tout petit bled perdu au milieu des montagnes sur la route qui relie Greymouth à Christchurch. Mais l’endroit est parait-il très beau et les randonnées y sont des plus agréables. Comme je ne voulais pas y séjourner et que Google Map m’annonçait un trajet d’à peine deux heures, je m’étais dis qu’un aller-retour en une journée, c’était faisable. Malheureusement, la météo n’était pas de mon côté.

Enfin, c’est ce qu’annonçait le site web où je regardais la météo. Je décidais donc la veille de mon périple de ne pas y aller. Après une matinale grasse matinée (comprendre que j’ai essayé de dormir tard mais qu’à 8 heures j’étais déjà réveillé), je découvre avec dégoût qu’à Greymouth il fait… beau. Et là, j’ai les nerfs. Ceci dit, le temps se couvre le reste de la journée, et effectivement, à Arthur’s Pass, la météo était plus que pas bonne. Donc au final, je n’aurai pas de regrets. J’en profiterai donc pour mettre à jour le blog et les photos.

Le lendemain, il pleut, je n’ai donc pas envie de bouger de l’auberge. Je ne visiterai pas la ville. Bien qu’en soit il n’y ai pas grand-chose à voir.

Au final, j’aurai perdu deux jours, mais j’assiste quand même à un magnifique couché de soleil aux couleurs splendides. On va dire que ça compense.

IMGP8577

De retour sur la route, me voilà partie pour Franz Joseph, ville au pied du glacier du même nom. La suite au prochain épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.