Côte Est de l’Australie

En Septembre 2009 (déjà !)  j’ai eu l’occasion de partir sur la côte Est de l’Australie, afin de rendre visite à une amie qui était parti travailler avec un visa Working holliday. Si elle n’y était pas allée, je n’aurai jamais franchi le pas. Surtout quand, une fois le billet d’avion payé, je m’offrais le guide touristique du pays, je m’amusais à lire la faune du pays : 180 espèces de serpents différentes dont les 8 plus venimeuses au monde, 3 araignées ultra dangereuses, des scorpions, des crocodiles, des varans et autres bestioles dans le même genre, et ça ce n’est que pour la terre. Ensuite dans l’eau, il y a les requins, les méduses (ultra dangereuses aussi), des raies Manta, bref que du bonheur. Mais malgré toutes ces choses (que j’ai en horreur, et c’est peu de le dire), je ne regrette pas mon voyage, et même j’y retournerai ! Alors P’tit Bouchon, MERCI !!!!

Petit cours d’histoire. L’Australie est un pays-continent peuplé depuis toujours par les Aborigènes. Ce n’est qu’au 18eme siècle que la grande colonisation arrive. L’île sera tout d’abord un « centre » pénitentiaire. Les premiers habitants immigrés sont des prisonniers venus de Grande Bretagne.  L’Australie fait d’ailleurs toujours parti du Commonwealth des nations.

Je ne vous ferai pas la totale, donc si vous êtes intéressés par l’histoire complète du pays, reportez-vous à la page de Wikipédia : ici.

L’amie avec qui je suis partie et moi avons commencé notre périple… par 20 heures d’avions. Et oui, si l’Australie est une destination de rêve, elle est aussi très loin de la France. C’est presque réellement à l’autre bout du monde. Mais nous avons ainsi pu discuter avec des gens qui nous ont guidés dans nos choix de visites et leur priorité. Une australienne, très gentille, nous a même laissé son adresse et son numéro de téléphone au cas où « on aurait un problème, où l’on voudrait faire une lessive ou bien juste dormir dans des draps propres ». Trop gentils ces australiens ! (bon, avoir un mari policier ça aide à être généreux envers 2 jeunes touristes !)

 Donc, une fois le trajet effectué, nous avons atterri à Sydney. Et NON, Sydney n’est pas la capitale de l’Australie !! Vous feriez un mauvais candidat à « Qui veut gagner des millions » ! Pour votre gouverne, la capitale, c’est Cambera. Mais revenons à nos moutons.

Sydney, ville de plusieurs millions d’habitants. Cependant, je ne me suis jamais sentie aussi en sécurité dans une grande ville, et pourtant, dieu sait que je n’aime pas les grandes villes. Il faut dire que les australiens sont vraiment très « cooooooooool ».

 Nous avons commencé nos visites par l’ancienne partie de la ville, composée des premiers bâtiments construits lors de l’arrivée des colons et appelée The Rocks. Nous avons continué par le Harbour Bridge à proximité. Un pont magnifique qui n’est pas sans rappeler, de par sa structure (que du métal) la trou Effel. Nous sommes allé ensuite devant l’Opéra de Sydney. Connu mondialement de par sa construction atypique, en forme de voiles de voiliers. Je n’ai pas eu le plaisir d’assister à un opéra à l’intérieur, mais il parait que c’est LE truc à faire. Faut-il encore pouvoir se le payer. Quand on est baroudeur, c’est un peu pas prévu dans le budget. Donc ce ne sera pas pour cette fois. Peut-être que si j’y retourne, je copierai les méthodes de Sarah autour du monde en essayant de trouver un ticket gratuit à l’entrée !

Par la suite nous sommes allées dans le Royal Botanic Garden. Très beau jardin avec des chauves-souris plein les arbres et des oiseaux vraiment bruyants ! Mais à ne pas louper ! Nous avons fait aussi Bondy Beach, célèbre plage (je n’y trouve rien de rare mais bon, parait qu’il faut surtout pas la manquer alors nous y sommes allé), le tour en bus (ticket payé plus 100 dollars australiens avec accès illimité aux bus rouges et bleus à touristes, cher pour ce que c’est, si vous pouvez, éviter de faire comme nous, vous pourrez toujours circuler moins cher), le jardin Zen, très très beau. A propos de ce jardin, et si je me souviens bien, ce jardin a été offert à la ville de Sydney par un monarque (ou personne très haut placée) asiatique.

Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de voir les Blue Mountains par manque de temps, mais là aussi, c’est apparemment une chose à faire./

Nous avons ensuite pris l’avion pour rejoindre Brisbane. Je n’ai pas vu grand-chose de cette ville si ce n’est le quartier South Bank et l’auberge de jeunesse Somewheretostay. Vraiment trop cool cette auberge ! Nous avons ensuite loué une voiture pour monter jusqu’à la barrière de corail. Je HAIS les voitures à boîte automatique !!

Bref, sur le trajet pour Airlie Beach, nous nous sommes arrêtées à Hervey Bay, pour aller passer une journée sur Fraser Island, île entièrement constituée de sable et classée aux monuments historiques de l’UNESCCO. Nous avons fait une virée en bus adapté. Je vous garantis que si vous n’êtes pas malade là, vous ne serez jamais malade en bateau ! On peut aussi la faire en 4*4, mais mieux vaut être un as du volant. Les voies d’accès (car on ne peut pas appeler ça des routes), ne sont en général pas assez large pour que deux véhicules se croisent. Il faut donc que l’un d’entre eux s’arrête et laisse passer l’autre. C’est un peu la jungle, et il n’est pas rare que des touristes aient un accident, parfois mortel. Donc, prudence. Ceci dit, la ballade vaut le détour. Le lac Mckenzzy est tout simplement splendide, et l’on peut voir sur la plage longue de plusieurs dizaines de kilomètres… des panneaux de limitation de vitesse !! Il y a même des petits avions privés (des coucous) qui y atterrissent.

L’île est connue pour sa faune, les oiseaux, mais aussi les dingos. Ce sont les derniers dingos de race pure australienne, c’est pourquoi les chiens y sont interdits.

Suite à ça nous sommes allé à Airlie Beach, afin d’embarquer sur un voilier pour une croisière de trois jours dans les Whitsundays islands, archipel de dizaines petites îles non peuplées aux portes de la barrière de corail. A faire, si on n’a pas le mal de mer. Baptême de plongé compris, et poses sur de magnifiques plages de sable plus blanc que blanc…. Le paradis quoi !

Au retour, nous avons assisté à un spectacle de danses aborigènes à Brisbane. Puis, Sunshine Coast et Gold Coast. Nous avons fait du self picking. En gros, si tu veux acheter des fruits, ben tu les ramasse toi même!! Nous avons fait un tour à Surfers Paradise, la ville des Surfers. Mais là déception…. Je n’en ai pas vu un seul ! C’était pas la saison faut dire… ou trop tôt le matin je sais pas… snif…moi qui comptais trouver un beau surfer blondinet tout en muscle qui m’aurai appris à tenir sur une planche… c’est loupé ! Nous avons vu les baleines à Byron Bay, le point le plus à l’Est du continent. Magnifique endroit, et en septembre, période de migration des baleines, ces dernières pullulent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.