visiter avignon

Avignon : où comment danser sur le pont (oui bon, elle était facile)

Avignon : où comment danser sur le pont

« Sur le pont d’Avignon, on y danse on y danse…. »

Tout le monde connaît cette chanson sortie de nulle part. Et quand on mentionne la ville d’Avignon, c’est la première chose qui vient en tête – et qui a le don de vous trotter dans la tête toute la journée – avec le palais des Papes, bien évidemment.

Avignon, c’est 92000 habitants dont 32000 intramuros. Ces murs d’enceinte sont d’une longueur de 4,5 km. Ils font de la ville d’Avignon la seule ville en France encore entièrement clôturée. J’y ai vu de belles choses, rencontré une copine blogueuse en vrai, et mangé, bu, et re-mangé, et re-bu… bref ce fût un weekend prolongé bien riche, comme je les aime. En voici le récit.

3 jours en Avignon : des visites, de l’errance, l’assurance d’en prendre plein les yeux

Mon weekend commence un mercredi midi. Vive les jours fériés et les RTT à solder! Me voilà partie en direction d’Avignon. Après avoir fait trois fois le tour des remparts à cause des travaux avant de pouvoir me garer et rejoindre mon hôtel, je rejoins pour le dîner Annabelle, du blog Matante A une québécoise à l’accent si  typique mais tellement agréable à entendre…Une soirée pour faire connaissance et commencer à construire un semblant de programme pour le reste de la semaine.

Premier jour : le mieux, c’est encore de marcher

Notre première journée de visite commence par un petit tour à l’office du tourisme, où nous réservons un Wine Tasting tour pour le samedi. Quitte à être dans un environnement œnologique autant en profiter.  Il y a un square juste à côté de ce vieux bâtiment, le Square  Agricol Perdiguier, où couples et familles se côtoient en bonne entente, que nous traversons avant de nous diriger ensuite vers le Palais des Papes, le fameux palais pontifical connu du monde entier et qui vaut vraiment le détour.

parc avignon

Sur notre chemin vers le palais nous tombons sur la Collégiale Saint Didier. Une église construite au 11 ème siècle et reconstruite au 14 ème siècle grâce au leg du Cardinal Bertrand de Déaux, inhumé dans l’église.

église avignon

église avignon

Les ruelles aux pierres claires nous emmènent jusqu’à la place de l’horloge, où l’on trouve l’horloge biens sûr, avec ses petites marionnettes qui sonnent les heures, mais aussi l’opéra et l’ancienne banque de France devenue un restaurant.

place avignon

place avignon

Ici on trouve beaucoup de restaurants, un Carrousel. Sur le côté de l’une des maisons, nous trouvons plusieurs trompe-l’œil. Il y en a énormément en ville!

Et de là, nous arrivons devant le Palais des Papes.

Mais la visite ce n’est pas pour cette fois. Cependant, nous sommes un jour férié, jeudi de l’Ascension pour être exacte, et nous pouvons profiter de la sortie de la messe donnée dans la cathédrale Notre Dame des Doms, annexe du palais, pour la visiter. Ici la sobriété n’est pas de mise. Mais il fallait au moins ça pour cet édifice du 12e siècle pour accueillir comme il se doit les tombes des papes.

église avignon

église avignon

église avignon

Nous profitons du beau temps pour faire un tour dans le parc attenant à la cathédrale et au palais. Des fleurs, des arbres, un bassin avec des canards et une vue à 180° sur Avignon et sur le Rhône. Y a pas mieux pour passer un agréable moment et profiter du soleil.

Pour nous restaurer, nous prenons la direction du marché des Halles Couvertes.

marché avignon

S’il est possible d’y manger sur place (principalement du poisson), nous n’y trouvons pas notre bonheur. Mais c’est le bon endroit pour acheter de bons produits frais pour cuisiner pour qui resterai longtemps en ville. Les Halles se trouvent tout près de la Place Pie, où l’on peut voir la Tour Saint Jean. C’est le dernier vestige de la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. La commanderie fût utilisée à des fins religieuses, puis en tant que caserne et école. Elle sera détruite en 1893 pour permettre l’agrandissement de la place.

place avignon

Nous nous séparons (uniquement pour cette journée) avec Annabelle, et je continue ma route, ou plutôt mon errance, dans les belles rues d’Avignon. Le centre dit « intramuros », à savoir à l’intérieur des remparts, est vraiment adorable. On se croirait plus dans un village que dans une grande ville. Ici pas de gratte-ciels, peu de béton, mais des maisons en pierre claire qui reflètent le soleil. Je passe devant le Mont de Piété, aujourd’hui archives municipales mais autrefois établissement de prêts sur gage (début 17ème siècle) devenu plus tard Crédit Municipal, jusqu’en 1986.

visiter avignon

Puis j’arrive sur la Place des Carmes, avec à ma droite le clocher de la paroisse Saint Symphorien, et ma gauche la place, où se situe l’entrée de l’église des Carmes, construite au 13ème siècle et reconstruite au 14ème siècle. Elle est reconnaissable à sa rosace sur sa façade.

Mes pas me mènent ensuite à la chapelle des Pénitents noirs. Cette chapelle qu’on ne peut pas visiter, a été construite au 17ème siècle. Les pénitents noirs avaient pour mission de s’occuper des prisonniers de guerre, des condamnés à morts et quelques siècles plut tard, de s’occuper des malades mentaux soignés dans l’hospice voisin à la chapelle.

visiter avignon

Passé une première porte, je longe les remparts qui encerclent la vieille ville et qui la sépare du Rhône. Revenue intra-muros, je tombe sur le grenier à Sel, qui date du 18ème siècle, bâtiment aujourd’hui reconverti en centre culturel où se déroulent expositions, spectacles, conférences. Et c’est ainsi que je finis ma journée. En retournant sur mes pas je trouve la pâtisserie que je voulais tester fermée. Qu’à cela ne tienne, je reviendrai.

2ème jour : sur les traces des Papes

Nous nous sommes donné rendez-vous avec Annabelle sur la Place des Corps Saints (où nous avons testé nombre d’adresses), située à deux pas de mon hôtel. On trouve sur cette place plein de bonnes adresses pour se restaurer. Bien évidemment ces adresses feront l’objet d’un autre article.

visiter avignon

J’ai réservé mon entrée au Palais des Papes sur internet, une combinaison avec l’entrée pour le Pont Bénezet. Ça m’a coûté 14,50 euro sur ce site. Cette visite nous emmène de la cours intérieure jusqu’aux cuisines du palais. On y apprends beaucoup sur les raisons de l’existence de deux papes dans le monde, sur l’histoire qui s’y est déroulée, et sur leur manière de vivre. Les fournitures ne sont pas très nombreuses, alors pour nous immerger intégralement dans le monde pontifical une tablette avec casque audio nous est prêtée à l’entrée. Intuitive, elle réagit en fonction de la salle où l’on se situe. Il suffit de scanner un symbole dans les pièces et elle nous décrit la fonction de la salle, l’histoire qui s’y est déroulée (ou pas), et cerise sur le gâteau, on peut voir une reconstitution en 2D du décor de l’époque. Et le décor nous est présenté à 360° et tourne avec nous. Magique! Il y a même une chasse aux trésors à faire sur cette tablette.

 visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

Vraiment ludique pour les grands et les petits!

Nous allons ensuite directement au Pont Saint Bénezet. Le pont Saint Bénezet c’est le célèbre pont de la chanson « Sur le pont d’Avignon ».

Il porte le nom d’un jeune berger à qui Dieu aurait ordonné d’aller construire un pont sur le Rhône près d’Avignon. La légende dit que lorsqu’il informa le peuple autochtone de ses ordres, on lui rit au nez. Alors il aurait soulevé un rocher du fleuve à main nu pour prouver qu’il était bien l’envoyé de Dieu. Le pont fût alors construit entre 1177 et 1185. Au départ, il était très long, 915 mètres. Mais les multiples intempéries et inondations, le pont a été maintes fois détruit puis reconstruit. Après 1669 il fût décidé de ne plus reconstruire le pont. Depuis, il n’en reste que ce que nous pouvons voir aujourd’hui.

pont d'avignon

pon,t d'avignon

pont d'avignon

Danse-t-on vraiment sur le pont?

La première chose à savoir, c’est que la chanson que tout bon francophone connaît, n’a rien à voir avec la chanson qui fût initialement écrite.

Et contrairement à ce que notre jolie chanson nous fait croire, on ne dansait pas SUR le pont, mais SOUS le pont. Encore un mythe qui s’effondre (sans mauvais jeu de mot…).

Là aussi, un audio guide nous permet d’apprendre toutes ces informations.

pont d'avignon

pont d'avignon

pont d'avignon

Après ces visites fort instructives et un repas bien mérité, nous visitons deux musées de la ville. Ce qui est bien, c’est que ces musées sont gratuits.

Nous commençons par le Musée Lapidaire, un musée où l’on aperçoit des pièces étrusques et autres. Enfin, c’est tellement le fouillis que je me suis demandé si c’était un musée ou une farce. Bref, je n’ai pas été convaincu par ce musée.

Par contre, j’ai beaucoup aimé le Musée Calvet. Un musée d’œuvres d’arts de toutes époques. L’emplacement en lui même est très sympa. J’y ai passé un bon moment à voir des peintures, des statues et des reliques égyptiennes.

musée avignon

musée avignon

musée avignon

Pour bien finir cette journée, un tour à LA pâtisserie que j’avais repéré avant de partir, notre coup de cœur de ce séjour. Mais je vous en reparlerai plus longuement plus tard (parce que j’ai trop de waaaaaaaahhhh!!! et maaamamaaammia à décrire).

Wine Tasting tour : parce que les Papes aussi aimaient les bonnes choses!

Nous avions réservé un Wine Tasting Tour dans les vignobles aux alentours d’Avignon, avec la compagnie Avignon Prestige Tour. Mais comme nous n’avons rendez-vous que dans l’après-midi, je profite de ma matinée pour repartir en vadrouille dans les ruelles de la ville. Elles me rappellent étrangement les ruelles du village de mes grands-parents dans le Gard. J’ai l’impression de faire un bond dans le temps.

Je commence par longer les remparts, et tombe par hasard sur des roues à aube. J’ai trouvé des passages piétons à travers les remparts pour sortir de la vieille ville.

visiter avignon

visiter avignon

visiter avignon

Je reviens sur la place Pie où j’écoute un groupe de musiciens qui se sont alliés pour nous offrir un spectacle digne de Django Reinhardt ou du jazz de la Nouvelle-Orléans. Un agréable moment en face du mur végétal des Halles.

Je rejoins Annabelle à la pâtisserie Vernet, celle que nous avons testé la veille et qui sert aussi des formules salées le midi. Encore une fois, ce fût un régal. Puis, il est temps de rejoindre notre guide pour ce Wine Tasting Tour.

vignobles avignon

vignobles avignon  vignobles avignon

Nous apprenons durant cette balade que pour avoir l’appellation « Château Neuf du Pape » est réservée à un certain secteur. Il représente 350 000 hectares. Il n’autorise pas l’irrigation. Alors pour pouvoir avoir des vignes toujours hydratées, ils utilisent des galets. Les galets permettent de garder l’humidité et l’eau à l’intérieur du sol, qui reste à la même température toute l’année. Du coup, les vignes ont toujours les pieds humides.

vignobles avignon

Cette Appellation d’Origine Contrôlée a été créée en 1936 par le baron Leroy. Ici, le cépage principal est le Grenache. La plupart des vignobles sont des vignobles familiaux, dont le plus vieux en est à sa 15ème génération, et la plus jeune, à sa 10ème génération.

Nous avons testé 4 vignobles différents, avec principalement du vin rouge. Ici, il y a Beaucoup de vin rouge, un peu de vin blanc, et pas de rosé. Autant vous dire que je ne suis pas revenue les mains vides. Surtout que sur le chemin du retour, nous avons été arrêté dans une chocolaterie…

Au retour nous avons testé un Bar à Chat qu’Annabelle avait repéré. Ce fût une expérience intéressante. On se sent plutôt zen, c’est vrai que les chats sont reposants même quand on ne les caresse pas. Il y avait une petite odeur de chat(bah oui, normal quoi), mais rien qui ne vous coupe l’appétit.

bar avignon

Puis, après s’être faites refoulées d’un resto italien plutôt charmant, nous avons pris notre dernier repas ensemble dans un resto recommandé par le guide du tour (adresse dans prochain article).

Pour mon départ la pluie se sera invitée. J’ai vraiment bien choisi mon moment pour devoir ramener trois cartons de vin jusqu’à la voiture garée dans un parking à 10 minutes de marche de l’hôtel!

J’ai vraiment adoré Avignon. C’est une grande ville avec à l’intérieur de ses remparts l’ambiance d’un grand village.

Et pour les bonnes adresses, rendez-vous dans un prochain article!

4 commentaires sur “Avignon : où comment danser sur le pont (oui bon, elle était facile)

  1. Des souvenirs parfaits d’un magnifique séjour, dans une incroyable ville, en très agréable compagnie! Je crois que j’ai atteint ma limite de superlatifs mais ton article les rend très bien!

  2. Mais pourquoi « sous le pont » ? Y avait eu une sécheresse ?

    Et pourquoi tu écris d’abord les articles culturels et ensuite les articles gourmands ?

    Avignon est effectivement une très belle région, même si j’ai comme supprimé de ma mémoire tous les week-end que j’ai passé là-bas avec mon ex… (supprimant tout le jour où je l’ai quitté ?).

    1. Sous le pont je ne sais plus. Faudrait demander à Annabelle, elle aura sûrement meilleure mémoire (et culture) que moi!
      Et le culturel avant la bouffe c’est pour mieux te faire languir mon enfant!!
      Quand au reste, je n’ai qu’une chose à dire: y retourner pour te faire de nouveaux souvenirs!!??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *